05/11/2008

L'autisme vu par les Nations Unies

 A l'attention de celles et ceux qui croient encore:

1/ que l'autisme est une maladie psychique résultant d'un déficit relationnel parents/enfants

2/ que  les enfants avec un handicap n'ont pas des droits, notamment sur le plan de l'éducation (en bénéficiant d'une bonne prise en charge)

3/ qu'il n'est pas nécessaire de poser le plus rapidement possible un diagnostic

4/ que l'autisme n'est pas un problème aussi et surtout, désormais, d'ordre politique

 

Je les invite, s'ils le souhaitent, à lire le texte ci-dessous, également téléchargeable en format *pdf. 08UNJourneeMondiale.pdf

--------------------------------------------------------------------------------------------

Nations Unies                                                                         A/RES/62/139

logo_onu.jpg

 

Assemblée générale             

Distr. générale      21 janvier 2008

 

Soixante-deuxième session

 Point 66, a, de l’ordre du jour

Résolution adoptée par l’Assemblée générale

[sur la base du rapport de la Troisième Commission (A/62/435)]

62/139. Journée mondiale de la sensibilisation à l’autisme

L’Assemblée générale,

Rappelant le Document final du Sommet mondial de 2005 (1) et la Déclarationdu Millénaire (2), ainsi que les textes issus des grandes conférences et réunions au

sommet organisées par les Nations Unies dans les domaines économique et social et

dans les domaines connexes,

Rappelant également la Convention relative aux droits de l’enfant (3) et laConvention relative aux droits des personnes handicapées (4), selon lesquelles les

enfants handicapés doivent mener une vie pleine et décente, dans des conditions qui

garantissent leur dignité, favorisent leur autonomie et facilitent leur participation

active à la vie de la collectivité, ainsi que la pleine jouissance de tous les droits de

l’homme et de toutes les libertés fondamentales, sur la base de l’égalité avec les

autres enfants,

Affirmant qu’il est indispensable de garantir et de promouvoir le plein exercice

de tous les droits de l’homme et de toutes les libertés fondamentales de toutes les

personnes handicapées pour atteindre les objectifs de développement convenus sur

le plan international,

Consciente que l’autisme est un trouble permanent du développement qui se

manifeste au cours des trois premières années de la vie et résulte d’un

dysfonctionnement neurologique compromettant le fonctionnement du cerveau, qui

touche principalement les enfants, sans distinction de sexe, de race ou de situation

socioéconomique, dans de nombreux pays, et qui se caractérise par des troubles de

la socialisation et de la communication verbale et non verbale et des

comportements, intérêts et activités au caractère restreint et répétitif5,

Profondément préoccupée par la prévalence et le pourcentage élevé des cas

d’autisme chez les enfants du monde entier, par les problèmes de développement

que posent les programmes de soins de santé, d’éducation, de formation et

d’intervention à long terme que doivent mettre en oeuvre les gouvernements, les

organisations non gouvernementales et le secteur privé, ainsi que par les

conséquences accablantes de l’autisme pour les enfants, leur famille, les

collectivités et la société,

Rappelant qu’un diagnostic précoce et des études et des interventions

appropriées sont indispensables à la croissance et au développement des enfants

touchés par l’autisme,

1. Décide de proclamer le 2 avril Journée mondiale de la sensibilisation à

l’autisme, qui sera observée tous les ans à compter de 2008 ;

2. Invite tous les États Membres, les organismes des Nations Unies et autres

organisations internationales concernés et la société civile, y compris les

organisations non gouvernementales et le secteur privé, à observer comme il se doit

la Journée mondiale de la sensibilisation à l’autisme, afin que le public connaisse

mieux cette maladie ;

3. Encourage les États Membres à prendre des mesures pour sensibiliser la

société tout entière, y compris les familles, à la situation des enfants atteints

d’autisme ;

4. Prie le Secrétaire général de porter la présente résolution à l’attention de

tous les États Membres et organismes des Nations Unies.

76e séance plénière - 18 décembre 2007

 

1 Voir résolution 60/1.

2 Voir résolution 55/2.

3 Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 1577, no 27531.

4 Résolution 61/106, annexe I.

5 Voir Classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé connexes, dixième

révision, adoptée en mai 1990 par la quarante-troisième Assemblée mondiale de la santé (sous-catégories

F84.0 et F84.1).

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Derrière des mots, des maux. Croyez-moi. Merci de l'intérêt accordé à cette vaste problématique qu'est l'autisme si peu connue au fond et qui touche tant de familles à Genève et partout ailleurs.

 

Pour toute information, n'hésitez pas à prendre contact avec notre association.

www.autisme-ge.ch

 

 

14:17 Publié dans Autisme - politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.