14/11/2008

L'autisme vu par Jacques Chirac

 

La fondation Jacques Chirac se mobilise sur l'autisme

La fondation Jacques Chirac a organisé un colloque au Sénat sur le thème : autisme prévoir demain  et lancé le projet d'une maison pour les personnes autistes en Corrèze.

C'était sa première sortie officielle depuis la fin de son mandat de president de la Republique Cette sortie, Jacques Chirac l'a consacrée, comme il le dira, «au combat qui lui tient particulièrement a coeur et qui au fond est celui de toute sa vie celui pour la dignité des personnes handicapées » . Le 25 février dernier, il clôturait en effet le colloque " Autisme . prévoir demain ", organisé au Sénat par la fondation qui porte son nom, en partenariat avec l'Association pour la recherche sur l'autisme et la prévention des inadaptations, l'Arapi (voir encadré) Près de trois mois avant la présentation du plan Autisme par le gouvernement (voir article pages 6-7), Jacques Chirac et toute l'équipe dirigeante de la fondation, Jean-Pierre Dupont, président, et Françoise Beziat, directrice générale, en tête, ont réuni un parterre d'intervenants de haut niveau • Nicolas About, sénateur, président de la commission des Affaires sociales au Sénat, Jean-Michel Dubernard, professeur de médecine au CHU de Lyon, Catherine Barthélémy, physiologiste et pédopsychiatre au CHU de Tours, Éric Fombonne, professeur à l'hôpital pour enfants de Montreal, Hugues Desombre, pédopsychiatre au CHU de Lyon, Bernadette Roge, psychologue, professeur à l'université de Toulouse-Lé Mirail et directrice du Sessad Acces, Ceresa (Centre régional d'éducation et de services pour l'autisme),

L'Arapi

L'association pour Ia recherche sur l'autisme et la prévention des inadaptations (Arapi) a été créée en 1983. elle est composée de parents et de professionnels qui souhaitent améliorer ensemble la situation des personnes autistes. €lle se donne pour missions de susciter des recherches pluridisciplinaires et des études sur l'autisme, et d'aider à la mise en place des moyens nécessaires ; de favoriser l'information et la diffusion des connaissances ; d'entreprendre et de favoriser les formations adoptées L'flropi orgonise des séminoires, des colloques et formations, et publie deux bulletins scientifiques ainsi que quatre lettres d information par an.

 

Monika Zilbovicius, psychiatre en service hospitalier, spécialiste de l'imagerie cérébrale à l'Inserm/CEA, Thomas Bourgeron, professeur à l'université Pans-Vil, directeur du laboratoire de génétique et des sciences cognitives à l'Institut Pasteur et bien sûr, Jean-François Chossy, député de la Loire, rapporteur de la loi du 11 février 2005 et auteur du rapport sur l'autisme en France.

Trois lois handicap sous l'impulsion du président Chirac

Les proches du président étaient présents, tels Jean-Pierre Raffarin et deux ministres successivement charges du Handicap Marie-Anne Montchamp et Philippe Bas. En revanche, même si Patrick Gohet, autre fidèle du président qui l'avait nommé au poste - qu'il occupe toujours - de délégué interministériel aux Personnes handicapées, était bien présent, on pouvait s'étonner de l'absence des actuels représentants du gouvernement, en charge du Handicap, tels Xavier Bertrand et Valérie Létard.

Au programme du colloque une matinée consacrée a un état des lieux des connaissances médicales, du diagnostic au traitement, ainsi que de la recherche, et un après-midi consacré aux thèmes de l'accompagnement médico-social, de la formation, du rôle de la famille et d'un référentiel qualite d'Autisme France. Jacques Chirac y a livré un discours d'une grande humanité, au cours duquel il a exprimé son sentiment sur le traitement de l'autisme en France (voir encadré) ll a également rappelé son engagement de toujours, au travers notamment des trois lois en faveur des personnes handicapees qui ont toutes ete votées sous son impulsion loi d'orientation handicap de 1975, loi de 1987 sur l'emploi des personnes handicapees, alors qu'il était Premier ministre, loi du 11 fevrier 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapees, alors qu'il était president Maîs aussi, au travers de quarante annees d'action sur le terrain, en Limousin, et de la création de structures d'accueil pour les personnes handicapées.

Ouverture d'une maison d'accueil en 2009

Créée en 1968 par Jacques Chirac, alors député de la Correze, l'Association des centres educatifs de la Haute- Corrèze est devenue par la suite l'Association des centres éducatifs du Limousin, puis en 2006 la fondation Jacques- Chirac Elle accueille et/ou accompagne aujourd'hui près de 1000 personnes handicapées et emploie 700 salaries sur huit sites en Correze, dans la Creuse et le Cantal.

A l'occasion du colloque, Alain Wild, directeur du centre d'accueil de la Peyrelevade de la fondation Jacques-Chirac, Joe Dambon, directrice adjointe, et Stephane Bnndel, psychologue de ce centre pour enfants polyhandicapés, ont présente le projet de la Maison d'Hestia à Samt-Setiers, en Corrèze. II s'agit d'un projet à l'intention de personnes autistes qui s'inscrit dans le modèle actuel de structures d'accueil de petite taille avec une capacité d'environ 20 lits La première pierre de cette maison a ete posée le 21 fevrier dernier et elle devrait être opérationnelle en 2009.

 

« L'autisme en France^» vu par Jacques Chirac*

« Parmi les handicaps, l'autisme occupe une place singulière : celle d'un handicap douloureux et mal connu, lln'ua pas une seule catégorie d'autisme, mais une grande diversité d'autismes qui renvoient tous à une même réalité, celle de l'isolement intérieur face à ce repli sur soi, face aussi aux interrogations dont l'autisme fait l'objet, les réponses apportées par notre société ne sont, je le mesure bien, pas suffisantes. D'abord, parce que la France a longtemps été prisonnière d'un conflit aigu entre les tenants de réponses psychiatriques et psychnalytiques, et ceux d'une autre vision plus globale et je veux rendre hommage au film remarquable de Sandrine Bonnaire sur sa soeur Sabine, avec une sensibilité extrême, elle a montre toutes les limites du recours à la seule réponse psuchiatrique. Il n'est que temps de sortir de cette opposition ancienne. (. .) Trop dè difficultés subsistent : un diagnostic souvent tardif, de grandes difficultés d'accès à un accompagnement educatif adapté, le manque de places dans des structures d'accueil, l'absence d'un véritable soutien aux familles pour répondre à leurs légitimes attentes.. Trop souvent les structures d'accueil proposées se trouvent éloignées du lieu de résidence de la famille.

Des milliers d'enfants et d'adultes atteints de sundromes autistiques sont actuellement accueillis dans des établissements hors dè nos frontières. Malgré les efforts importants réalisés ces dernières années, cet exil signifie en réalité que notre nation n'est pas encore en mesure d'assurer l'intégration sociale de certains de ses citouens, alors même que nos partenaires européens se sont donné les moyens cfe le faire.Au-delà des questions d'accueil, ma conviction, c'est qu'il faut modifier notre approche culturelle de l'autisme ( ..) Je souhaite qu'avec la création du Comité national de réflexion et dè proposition sur l'autisme et des Centres de ressources autisme, ainsi qu'avec le plan Autisme 2008-2010, le climat soit désormais propice à la réalisation de nouveaux progrès. (. .) avec les personnes autistes elles-mêmes et leurs familles, nous gagnerons ce combat qui tire toute notre sociétévers le haut. »

 texte en version *pdf

 

 

Demain 400 personnes sont attendues pour notre colloque: "Autisme: du laboratoire au quotidien" - CMU, Auditoire B400.

Merci aux officiels qui se déplacent, merci aux quelques représentants des partis politiques qui ont répondu positivement à notre invitation.

En France, la classe politique a pris conscience qu'il était désormais nécessaire, au vu des résultats scientifiques récents dans ce domaine, de changer l'optique au niveau de la prise en charge des personnes autistes et d'aider concrètement les familles.

Demain, à Genève, nous poserons les bases théoriques d'une réflexion autour de la vaste problématique "autisme" qui dépasse désormais  largement les seules frontières du cadre familial.

Vous êtes tous les bienvenus. Programme sur: www.autisme-ge.ch

 

Bien à vous,

Marie-Jeanne Accietto

Présidente de l'association TED-autisme GE

 

 

20:21 Publié dans Autisme - politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.