27/11/2008

Laissez Freud en dehors de tout ça

Combien de nos adultes autistes sont aujourd’hui à Genève en asile psychiatrique ?

 

Quels programmes leur sont proposés ? Qui les prend en charge ? Du personnel spécialisé en autisme ? Qui supervise les traitements ? Quels traitements : éducatifs ou que médicamenteux ?

 

 

 

 

Je vous invite à voir la bande annonce du film de Sandrine Bonnaire (janvier 2008), "Elle s'appelle Sabine". 

 

L'histoire est celle d'une jeune femme nommée Sabine, cadette d'un an de Sandrine, que l'évolution de son handicap et les faiblesses de sa prise en charge vont en l'espace de quelques années transformer jusqu'à la rendre méconnaissable. 

 

Récit de son histoire à travers des archives personnelles, filmées par la comédienne sur une période de 25 ans, et témoignage de sa vie aujourd'hui dans une structure adaptée. Le documentaire évoque une personnalité attachante, dont le développement et les dons multiples ont été broyés par un système de prise en charge défaillant. Après un passage dramatique de cinq longues années en hôpital psychiatrique, Sabine reprend goût à la vie, même si ses capacités restent et resteront altérées. Démonstration par l'exemple de la pénurie de centres spécialisés et ses conséquences dramatiques pour tous, y compris pour la société.

 

 

 

 


 

 

Pour  louer le film (si cela vous intéresse): http://212.74.184.44:8083/French/Main.htm?BM_ACTION=GET_F...    (taper Sandrine Bonnaire, dans la rubrique "recherche")

 

 

 

Beaucoup de parents s’interrogent. Quel avenir pour nos enfants à Genève une fois adulte ? Nous souhaitons des réponses.

 

La question de la bonne prise en charge n'est pas ANODINE. Aujourd'hui, il n'est plus possible, au vu des progrès scientifiques dans le domaine de l'autisme, de ne pas se poser la question. Cela relèverait d'une erreur grave.

 

 

Notre association pose le problème et alerte les pouvoirs publics.

 

Derrière cet appel, une peur: que nos enfants s'appellent tous un jour Sabine.

 

 

05:54 Publié dans Autisme - alors ça bouge ou pas ? | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.