02/12/2008

J2

design_relazione-300x267.jpg

Nos enfants sont fragiles, socialement fragiles, parce qu'ils ne décodent pas les règles de la vie courante.

Je vous donne un exemple concret.

A-t-on le droit de courir ?

Oui, me direz-vous, mais cela dépend où et quand.

Voilà, pour nos enfants c'est le où et le quand qui font défautt.

Je disais une fois à mon enfant: Tu es au parc tu peux courir!

Depuis lors, CHAQUE FOIS qu'il allait au parc il courait....chaque fois.

Dans la notion "nous sommes au parc, tu peux courir", il y avait trop d'implicites...

Nos enfants ne maîtrisent pas les implicites.

Lui désapprendre cette association "rigide" (parc - courir) qu'il avait juste établie, très logiquement, dans sa tête a pris plusieurs mois de travail ensuite.

 Nos enfants sont fragiles, mais ils courent quand même. La différence est une force si on la reconnaît en tant que telle. Nos enfants nous apprennent juste à réfléchir autrement.

 

 

Qu’est-ce qu’une personne autiste nous demanderait ?

2.  Ne t’angoisse pas avec moi parce que je m’angoisserai aussi. Respecte mon rythme. Tu peux toujours entrer en relation avec moi si tu comprends mes besoins et ma façon spéciale de comprendre la réalité. Ne te déprime pas, car normalement je me développerai chaque fois plus.

04:15 Publié dans Autisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.