10/12/2008

J10

Même les expressions les plus courantes comme « tu es un âne »,  un peu en vogue ces derniers temps sur les ondes locales, échappent aux personnes avec autisme. Pour elles, tu es un âne = tu l’es vraiment : 4 pattes, un tête, une queue et tu rumines..

 

00000000025.jpg

D’où leur totale incompréhension face à nos déclarations. En général, elles répondent, lorsqu’elles répondent : « mais, non je suis un enfant». Réponse évidente, logique, sans implicite. Puis-je ajouter intelligente ? La vérité n’est-elle pas toujours intelligente ?

 

J’ai toujours imaginé le mensonge comme une forteresse et les menteurs dedans, et l’intelligence comme une vaste plaine, pleine de liberté et donc de danger.

 

 

Qu’est-ce qu’une personne autiste nous demanderait ?

 

 

10.    Les autres gens sont trop compliqués. Mon monde n’est ni complexe ni fermé mais plutôt simple. Bien que tu puisses trouver étrange ce que je te dis, mon monde est si ouvert, sans mensonges ni tromperies, si naïvement exposé qu’il m’est difficile d’y accéder. Je ne vis pas dans une « forteresse vide » mais dans une plaine si ouverte qu’elle peut paraître inaccessible. J’ai beaucoup moins de complications que les personnes que vous considérez comme « normales ».

 

06:09 Publié dans Autisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.