15/12/2008

J15

Connaissez-vous l’expression « Maman frigo » ?

 

Non ? Dommage. Vous avez loupé les premières théories sur l’autisme ! En relisant l’autre jour les textes de Bruno Bettelheim, à l’origine de cette expression fort sympathique, je me disais dans mon for intérieur…. "Quel con ce mec " . Veuillez m’excuser pour cet écart de langage, on ne peut pas toujours refouler sa pensée, n’en déplaise à Monsieur le psychiatre Bruno !

 

Je précise tout de suite pour éviter une avalanche (j’exagère à peine) d’insultes dans ma boîte aux lettres que j’adore les psychiatres et que je n’ai rien contre cette noble profession ! Mon meilleur ami est psychiatre !!!! Non, je dis simplement que la prise en charge d’orientation psychanalytique est largement insuffisante, voire inadaptée pour les enfants AUTISTES, en somme quand je dis que c’est moi qui le di, je mens…je voulais dire des études menées sur une très large population d’enfants avec autisme le démontrent. Ça fait une petite différence d’appréciation et de portée. J’en conviens.

 

Bon, revenons à nos moutons euh non disons frigo, je préfère.

 

frigo.jpgJe suis donc une maman frigo, entendez une maman très froide dans sa relation avec son enfant, glaglaglaglagla, et c’est pour cela qu’il est devenu autiste ! Ouhaoooo ! Quelle théorie !!! Moi qui suis d’origine napolitaine, le feu dans le sang, légèrement vulcanique dans tous les aspects de ma vie, cette image de maman frigo me faisait froid dans le dos, en somme façon de parler. Légèrement culpabilisant pour les parents, en particulier pour les mamans, non ?

 

Heureusement ces théories n’ont presque plus cours…presque ! Parce que vous savez les théories sont un peu comme du sable, elles s’infiltrent là où l’on croit que les eaux étaient claires. Et c’est terrible de s’en rendre compte. Mais personne n’est dupe, Mesdames et Messieurs, personne.

 

Il n’est plus convenant pour un psychiatre de dire que l’autisme relève d’un traumatisme psychique liée à une mauvaise relation mère/enfant tout de même, ce ne serait plus très sérieux à l’heure où les avancées scientifiques en démontrent clairement l’origine biologique. Alors, le sable s’infiltre… et les tenants du syncrétisme s’invitent à la table des discussions.

 

Disputons ! Pas de soucis, j’aime la disputatio ! L’avantage d’avoir été une maman frigo, c’est que les neurones se sont bien conservés, ils sont prêts à l’emploi.

 

Je suis contre toute forme de syncrétisme, qui remplace le sens de « c’est la  faute à maman » en celui de la faute « a une origine biologique », quelle avancée ! Je suis pour les synthèses. Pas la même chose. Gardez l’idée au frais. Cela pourra être utile à la table des négociations.

 

Qu’est-ce qu’une personne autiste nous demanderait ?

 

 

  1. Ce qui se passe n’est la faute ni de mes parents ni de moi ni même des professionnels qui m’aident. Il ne sert à rien de culpabiliser les uns les autres. Quelquefois mes réactions et mes comportements peuvent êtres difficiles à comprendre ou à affronter mais ce n’est pas  faute à personne. L’idée de « faute » ne produit que de la souffrance en relation à mon problème.

     

09:30 Publié dans Autisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.