16/12/2008

J16

L’acquisition de l’autonomie est sans doute parmi les apprentissages les plus importants à opérer avec les personnes autistes.

 

J’ai déjà eu l’occasion de dire que nos enfants ne maîtrisent pas la succession des séquences, c’est aussi vrai dans les actes de la vie quotidienne. On a de la peine à imaginer, par exemple, qu’un enfant ne soit pas propre parce qu’il ne sait pas que, par exemple, il doit d’abord enlever le pantalon avant d’aller aux toilettes. Pourtant pour nos enfants c’est vrai.

 

Tous les actes de la vie quotidienne, tout ce que nous faisons de manière « automatique » avec tout ce que cela comporte d’implicites doit être explicité pour nos enfants…oui, oui c’est du boulot !

 

Exemples:

1000567.jpg

 

1000569.jpg1000660.jpgAider un enfant autiste, c’est lui donner un support avant tout, des moyens de se débrouiller seul, et non pas d’en faire un assisté à vie !!!!

 

Ce que je dénonce aujourd’hui au niveau institutionnel c’est que par ignorance on crée malheureusement des assistés à vie !!!!! alors qu’il suffirait de connaître les justes outils pour seconder les personnes avec autisme. Elles ont une autre manière d’apprendre, il faut la comprendre pour les aider !

Faut-il encore savoir où pouvoir soi-même, en tant que parent ou professionnel, acquérir ces outils de travail ! LA FORMATION, le mot-clé !!! Il n’y a pas de formations proposées aujourd’hui en Romandie dans le domaine de l’autisme, c’est une association de parents (encore) qui les propose, les organise à ses frais ; elles sont de très grande qualité. Cfr « programme de formation », association autisme suisse romande: www.autisme.ch

Que fait, où est l'Etat?  

 

 

Et si on parlait argent ? Ne croyez-vous pas qu’il est plus intelligent et moins onéreux pour l’Etat d’investir plus de moyens dans la petite enfance, au moment où nos enfants sont -comme nous tous d’ailleurs- plus souples dans les apprentissages, plutôt que de laisser aller les choses, comme c’est le cas actuellement, et de se retrouver avec un adulte au final très dépendant…c’est cher, plus cher.

 

Des études démontrent que la prise en charge précoce et adaptée fait faire des économies à tous ! La Présidente que je suis peut soumettre les dossiers qui le démontrent. Et ces mêmes études démontrent aussi que nos enfants, pris correctement en charge, ont ensuite une meilleure qualité de vie. Et là c’est la maman que je suis qui réagit.

 

J’aimerais qu’on apprenne à nos enfants, y compris dans les hôpitaux de jour où ils sont placés dès 4 ans, parfois 3, le sens de l’autonomie. Si c’est important pour tous les enfants pour les nôtres qui feront souvent un parcours institutionnel à vie, cela l’est sans doute davantage. Une qualité de vie meilleure pour un coût inférieur, c’est ce que les associations  proposent concrètement. Et alors ?

 

Qu’est-ce qu’une personne autiste nous demanderait ?

 

 

  1. Ne me demande pas constamment des choses qui sont trop difficiles pour moi. Mais demande-moi celles que je peux faire. Aide-moi à être plus autonome, à comprendre mieux, à communiquer mais ne m’aide pas trop.

     

11:10 Publié dans Autisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.