16/01/2009

Autisme et environnement

 Les recherches en cours sur les facteurs de risque liés à l'environnement

Parmi les nombreux facteurs de risque liés à l’environnement qui ont été proposés, certains, qui ont eu un grand retentissement médiatique, se sont révélés, à ce jour, dénués de validité scientifique.

autisme-degrieck.jpgIl en est ainsi de l’implication de plusieurs facteurs liés à la vaccination. La mise en cause du vaccin anti-rougeole-rubéole-oreillons constitue un exemple caractéristique de campagnes de communications publiques provoquant depuis près de dix ans l’inquiétude et la détresse des familles. En 1998, un article scientifique rapportait une corrélation, chez des enfants, entre le développement de syndromes autistiques et la présence d’une infection virale persistante due au virus atténué de la rougeole présent dans le vaccin rougeole-rubéole-oreillons. L’effet de cet article et des campagnes de presse qui ont suivi a été important : la couverture vaccinale en Grande-Bretagne, qui était en 1995 de 92% tombe à 82% en 2002-3, provoquant plusieurs épidémies limitées de rougeole. Pourtant, plusieurs articles scientifiques ont infirmé l’existence de cette corrélation, l’article initial a été rétracté par tous ses auteurs sauf un, et aucun article scientifique n’a confirmé cette corrélation.

 

 

Cet exemple, parmi d’autres, souligne la nécessité d’instances indépendantes capables de diffuser les mises au point les plus objectives possibles permettant de faire le point sur les informations  peuvent susciter des craintes ou des espoirs infondés sur le plan scientifique.

 

 

D’autres facteurs de risque liés à l’environnement font actuellement l’objet de recherches . Le Congrès des Etats-Unis d’Amérique a demandé en 2006 aux NIH (les Instituts Nationaux de la Santé des Etats-Unis), qui consacrent actuellement plus de 100 millions de dollars par an aux recherches sur les syndromes autistiques, d’augmenter le financement des recherches dans trois domaines : le diagnostic précoce, la thérapeutique, et les études scientifiques visant à déterminer si certains facteurs del’environnement pourraient ou non être en cause.

 

Source: Comité Consultatif National d’Ethique pour les Sciences de la Vie et de la Santé. AVIS N°102

07:09 Publié dans Autisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.