Makaton.png

Le principe

Makaton est un programme de langage qui allie les signes (issu de la langue de signes du pays) et des symboles. Les signes correspondent au langage parlé et à un aspect dynamique de la communication. Les symboles correspondent plutôt au langage écrit, la permanence aidant la rétention mnésique. C’est donc une approche multimodale.

Issus en partie du système Rébus, les symboles Makaton sont pictographiques afin de généraliser le concept représenté. Ils ont également un graphisme très simple pouvant facilement être reproduit à la main. De plus les symboles doivent respecter la structure du langage écrit.

Quand les signes sont utilisés, ils suivent l’ordre du langage parlé et non la syntaxe de la langue des signes. L’objectif reste avant tout de développer le langage oral.

Il existe deux corpus de vocabulaire. Le vocabulaire de bas, qui est un vocabulaire très fonctionnel autour de 450 concepts de base essentiels à la vie de tous les jours. C’est le socle commun à tous les utilisateurs de Makaton. Le vocabulaire « ressource », qui est plus riche que celui de base. Il couvre environ 7000 expériences de vie. Il est fourni sous forme de modules. Le choix des modules pour chaque utilisateur se fait en fonction de son histoire personnelle.

 

 

Le Makaton répond aux besoins d’un large spectre d’utilisateurs potentiels qu’ils soient adultes ou enfants : retard mental, autisme, polyhandicap, troubles spécifiques du langage, atteintes neurologiques affectant la communication… Il peut être intégré à d’autres programmes tels que PECS, TEACCH...

Il existe une progression dans l’appropriation de ce langage. Le premier niveau correspond à une utilisation très fonctionnelle : un symbole/un signe représente une phrase entière/un message. Puis, l’utilisateur peut faire usage de mots clés qui constituent alors les prémices d’un phrase mais sans toutefois les éléments grammaticaux. On a ensuite la possibilité de passer à un usage grammatical complet des signes et symboles. C’est le niveau le plus sophistiqué. On intègre ici les éléments grammaticaux de la langue. Ces éléments demandent cependant une capacité d’abstraction que seuls certains utilisateurs peuvent atteindre.

 

 

Les avantages

  • L’avantage du signe qui procure un feedback visuel et kinesthésique.
  • L’utilisation des pictogrammes de manière structurée afin de favoriser la prise de conscience des différentes unités langagières.
  • Un accès au concept et à la généralisation par l’intermédiaire d’une représentation visuelle.
  • C’est également un système fonctionnel, simple à apprendre mais progressif.
  • La possibilité de personnaliser les modules « ressources » selon l’histoire personnelle et les besoins de chaque utilisateur.
  • Les signes et symboles sont adaptés à la culture de chaque pays.

 

Source: http://blog.vocaludik.fr/?2008/12/02/57-votre-dossier-aut...