12/03/2009

-Toi tu réponds! -Toi tu réponds...

Parent:

- Bonjour

Enfant:

- Bonjour

- Comment vas-tu ?

- Comment vas-tu?

- Bien

- Bien

- Que fais-tu?

-Que fais-tu?

-Mais non, c'est moi qui pose la question, toi tu réponds!

-Tu réponds

-Mais tu répètes

-Tu répètes

-Où est maman ?

-Où est maman ?

-Mais non, il faut répondre!!!

-faut répondre

...


Voici la forme privilégiée de "communication" de nos enfants. C'est ce qu'on appelle l'écholalie.


Cela semble presque amusant, presque. Mais cette absence de réciprocité fatigue. Elle fatigue moralement. Nos enfants sont déficitaires sur le plan de la communication, même lorsqu'ils développent le langage verbal, il peut ressembler à l'exemple sus-cité...

Imaginez un seul instant qu'à chacune de vos questions, il n'y ait pas de réponse, mais que la répétition de votre propre question, parfois que la fin de la phrase. Puis imaginez que c'est ainsi à chaque fois que vous vous adressez à votre propre enfant. Puis imaginez enfin que cela risque de durer une vie durant.

Vous avez imaginé?

Il n'est pas toujours simple ce quotidien, il n'est pas toujours simple de vivre cette absence de réciprocité. L'autisme isole aussi dans ce sens.


autism-registry02.jpg

 

 

Pourtant avec une bonne prise en charge, il est possible d'apprendre à nos enfants à communiquer, pas forcémment verbalement, mais à communiquer quand même, un peu comme la personne sourde-muette apprend son langage de signes et finit par communiquer ! Pour nos enfants aussi il existe des moyens de communication, faut-il encore que les personnes en charge de nos enfants les connaissent...

C'est notre demande permanente. Au fond, la prise en charge de nos enfants à Genève, en Romandie, dépend surout de la formation des professionnels qui est si déficitaire...


C'est à ce niveau qu'il faut agir! Le reste suivra.

05:52 Publié dans Autisme - mon fils | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.