17/04/2009

« Tous les enfants sont d’abord des élèves », « Genève la capitale de l’inclusion », ah vraiment ?

Permettez-moi de commenter ces propos que l’on lit dans la revue « Les clefs de l’école », du mois d’avril 2009, distribuée à toutes les familles du Canton.

Lire l'article

 

Capitale de l’inclusion ? Un espoir...

 

Cela fait étrange de le lire lorsqu’on est la maman d’un enfant différent EXCLU (je ne trouve pas d’autres mots), il y a un an à peine, de son lieu d’intégration (j'aurais d'ailleurs préféré qu'il soit d'inclusion): la classe de l’école de son quartier, juste parce que la personne qui l’accompagnait et soutenait ce projet est décédée brutalement. Indépendamment de l’énorme tristesse et le vide que cette personne a laissée dans le cœur de mon enfant et le mien (il est si rare, si rare -si vous saviez- si rare de rencontrer des gens qui nous aident vraiment dans ce parcours du combattant qu’est la vie d’un parent d’un enfant handicapé), c’est un projet cohérent et constructif (constructif pour mon enfant) qui est tombé à l’eau.   Et là croyez-moi, je ne plaisante plus du tout.

 

Et cette situation est SYMPTOMATIQUE à Genève. Les intégrations et encore plus les inclusions sont l’EXCEPTION, d'autant plus l’exception pour les enfants autistes qui sont en bas, tout en bas de la liste… je dénonce et dénoncerai toute forme de hiérarchie dans le handicap. Aujourd'hui il existe.

 

La loi du 14 novembre 2008 va-t-elle changer la donne ? Désormais « tous les enfants sont d’abord des élèves » ? « Genève est la capitale de l’inclusion », vraiment ? Nous ne demandons qu’à voir. Dossier à suivre…et nous le suivrons au nom de tous ces enfants, y compris le mien, à qui un jour, dans leur parcours de vie l'Etat a dit : "non" !

 

 

21:09 Publié dans Autisme - Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.