18/04/2009

« Tu ne peux plus les voir »

Lorsque mon fils me dit « Tu ne peux plus les voir », j’ai souvent envie de lui répondre « Moi aussi ». Ma réponse toutefois se réfère à des personnes différentes et à un contexte différent du sien. Sa forme de pensée ne lui consentirait sans doute pas de cueillir l’ironie amère de mes propos.

 

Il prononce cette phrase deux fois par semaine, le lundi et le jeudi, lorsque, en rentrant du parascolaire, ensemble nous traversons, pour rentrer à la maison, le préau de son ancienne école, une école ordinaire, qu’il a fréquenté pendant près de deux ans.

 

Ses yeux sont interrogateurs, il sourit tout de même et me cherchant du regard, immanquablement, qu’il pleuve qu’il vente ou qu’il fasse beau temps, il prononce cette phrase : « Tu ne peux plus les voir ».

 

Que puis-je bien lui répondre ? Je lui réponds par un mensonge, puisque nous avons cet avantage sur les personnes autistes, nous pouvons mentir : « C’est normal Gabriel, tu ne peux plus les voir, parce que ici c’est l’école pour les petits et maintenant tu es grand, tu vas dans une école pour les grands ».

 

Il me regarde et répète « Tu ne peux plus les voir ». Dans ma tête, un peu pour me rassurer, je me dis qu’il a dû oublier de dire « c’est pour cela que… ». Je sais qu’il s’est résigné à accepter mon explication. Pourrait-il en être autrement ?

 

Il faudra que j’écrive un jour mon impression de maman sur l’inversion pronominale, typique chez nos enfants. Elle est pleine d’émotion mon impression.

 

J’aimerais bien qu’un jour et pour les mêmes raisons que moi, toutefois, mon fils puisse dire « JE ne peux plus les voir », non pas ses copains de classe, mais ceux qui ont empêchés qu’il puisse les revoir, ses copains.

 

Heureusement qu’il lui reste le square. C’est dans cet espace restreint que j’essaye, comme je peux, de lui apprendre à vivre SON enfance.

 

 

P1010024.JPG

13:36 Publié dans Autisme - mon fils | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.