29/05/2009

Quand on vous dit que ça ne peut que bouger....et à Genève, alors?

Autisme: Valérie Létard pour plus de complémentaité entre les méthodes de soin

La création de 4.100 places d'accueil supplémentaire sur cinq ans, une accentuation des nouvelles méthodes de prise en charge moins médicalisées et plus éducative ou encore plus de 11 millions entre 2009 et 2010 pour créer des postes dans chaque région... Sur RTL, Valérie Létard, la secrétaire d'Etat chargée de la Solidarité, dresse ce jeudi un bilan un an après sur le plan Autisme annoncé en mai 2008. Selon les sources le nombre d'autistes en France est compris entre 180.000 (Inserm) et 500.000 (comité d'éthique).

Ecouter Mme Létard et le témoignage d'un père: http://www.rtl.fr/fiche/5147164/sur-rtl-valerie-letard-et...

Il faut une meilleure complémentarité entre les méthodes de prise en charge de l'autisme, la psychiatrie et l'éducatif, a déclaré jeudi la secrétaire d'Etat à la Solidarité Valérie Létard, pour le premier anniversaire du plan autisme 2008-2010.

"Nous avons encore besoin de progresser dans la voie du dialogue entre tenants d'approches différentes", a affirmé Valérie Létard, lors d'une visite d'un institut médico-éducatif (IME) "Notre école" dans le XVème arrondissement de Paris.

La prise en charge de l'autisme fait l'objet d'une vive opposition entre les partisans d'une méthode de soin psychiatrique d'une part et éducative d'autre part.

En 2008, "1.158 places nouvelles ont été autorisées et financées. (...) Au rythme où nous allons, nous aurons atteint les 4.100 places fixées par le plan en trois ans au lieu de cinq", s'est félicitée la secrétaire d'Etat.

"Cela fait 25 ans que l'on était dans une situation de blocage par rapport à l'autisme, là, nous avons un plan ambitieux", a-t-elle assuré.

Les objectifs de ce plan de 187 millions d'euros visent "à accroître la capacité d'accueil pour les enfants autistes et développer des formes de prise en charge plus innovantes", a-t-elle rappelé.

"Notre souci, ce n'est pas de privilégier une voie par rapport à une autre. Mais le plan a ouvert la voie de l'éducatif, qui n'existait pas dans les précédents plans autisme", a expliqué à l'AFP la secrétaire d'Etat.

"Nous voulons expliquer à des professionnels sceptiques qu'il y a un avantage à s'ouvrir à d'autres méthodes: il faut une vraie complémentarité", a-t-elle poursuivi.

Le plan autisme prévoit en outre "la réalisation d'un socle commun de connaissance qui fasse enfin consensus". Le document élaboré par la Haute autorité en santé devrait être prêt d'ici la fin de l'année.

Le recours à la pratique très contestée du "packing", qui consiste à empaqueter dans des serviettes mouillées les autistes "présentant des troubles sévères du comportement", doit rester "strictement limité", selon Mme Létard. Il nécessite une "information précise des parents (...) et l'accord exprès de ceux-ci", a-t-elle dit, soulignant que cette pratique "n'a pas fait l'objet de validation scientifique".

"Tout recours en dehors de ce cadre (...) peut légitimement donner lieu à un signalement, en vue d'une enquête DDASS et même à un signalement judiciaire, en cas de soupçon de maltraitance", a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, Mme Létard a tenté de rassurer des militants associatifs dont ceux de Léa pour Samy, regroupés devant l'IME, notamment pour leur signifier que six projets de structures expérimentales seraient acceptés, malgré un avis négatif du Comité régional d'organisation sanitaire et médico-sociale (Crosms), rendu le 14 mai.

 

final_autisme_logo.jpgCOMME J'AI EU A PLUSIEURS FOIS L'OCCASION DE LE DIRE ICI ET AILLEURS, DE MANIERE PLUS FORMELLE, EN INFORMANT LES AUTORITES PUBLIQUES, MAIS AUSSI DIRECTEMENT TOUS LES PARTIS POLITIQUES DE LA PLACE, MERCI A CEUX QUI M'ONT RECUES POUR LE DOSSIER "AUTISME à GENEVE" : CA NE PEUT QUE BOUGER ET CA BOUGE... EN FRANCE VOISINE, CERTES, MAIS AU NIVEAU INTERNATIONAL AUSSI ...IL SUFFIT DE LIRE LE NOMBRE D'ARTICLES SCIENTIFIQUES CROISSANT DANS LE DOMAINE DE L'AUTISME POUR S'EN CONVAINCRE...

GENEVE SE DOIT D'ÊTRE A L'ECOUTE ET SE DOIT D'AGIR, L'AUTISME RELEVE PRIORITAIREMENT D'UNE QUESTION DE SANTE ET D'INSTRUCTION PUBLIQUE. ON NE PEUT PLUS IGNORER L'AVANCEMENT DES CONNAISSANCES ET LA NECESSITE D'ÊTRE A L'ECOUTE DE TOUS LES PARTENAIRES CONCERNES PAR L'AUTISME, Y COMPRIS LES PARENTS.

TED-AUTISME GENEVE Y OEUVRE AVEC FERMETE ET CONVICTION EN SOUHAITANT, A TRAVERS LA CONSTITUTION D'UN GROUPE DE TRAVAIL "AUTISME" METTRE AUTOUR D'UNE TABLE ET DE MANIERE FORMELLE TOUS LES PARTENAIRES CONCERNES PAR CE DOSSIER.

IL FAUT POUVOIR GARANTIR DE VRAIS CENTRES SPECIALISES EN AUTISME DANS NOTRE CANTON: ETRE SPECIALISE EN AUTISME NE S'IMPROVISE PAS, LOIN DE LÀ! ET JE CRAINS LES A PEU PRES DANS CE DOMAINE, PARCE QUE DERRIERE LES A PEU PRES, IL YA MON/NOS ENFANTS. OU SONT LES FORMATIONS?

TED-AUTISME GENEVE SOUHAITE ELABORER AVEC LES PARTENAIRES CONCERNES UN "PROTOCOLE DE  PRISE EN CHARGE" . L'ELABORATION DE CE DOCUMENT EST A L'ORDRE DU JOUR DE NOTRE PROCHAINE ASSEMBLEE EXTRAORDINAIIRE, LE 2 JUIN PROCHAIN.

TED-AUTISME GENEVE BOUGE: NOUS SOUHAITONS REUNIR LES PARTENAIRES AUTOUR DE CE PROJET ET ALORS A QUAND CE GROUPE DE TRAVAIL QUE L'ON RECLAME DEPUIS PLUSIEURS MOIS? PARCE QUE DANS MILLE ANS CE SERA UN PEU TARD... LA CONDITION HUMAINE A SES LIMITES.

MERCI A TOUTES CELLES ET CEUX QUI NOUS SOUTIENNENT DAN NOTRE REALITE DE PARENTS DIFFERENTS, DANS NOTRE COMBAT QUI A UN SENS.

05:43 Publié dans Autisme et monde du travail | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.