24/08/2009

Un autre regard sur la rentrée

Il y a des mots qui n’ont pas besoin de sons. Les gestes suffisent aussi répétitifs soient-ils. C’est vous qu’ils ennuient et dérangent sans doute. Pas eux. Pour eux, ils ont un sens. Plus : une fonction.

 

Lorsque vous regardez un objet, pensez-vous au fait que votre œil a pour fonction de regarder ? Je ne pense pas. Je pense que vous regardez avant tout l’objet. Sa forme, sa couleur, son utilité, etc. N’est-ce pas ?

 

La personne autiste souvent ne regarde pas l’objet ou sinon, parfois, qu’une partie de ce dernier. Ce n’est souvent pas l’objet qui l’intéresse, mais les stimuli sensoriels que cet objet peut lui procurer. Il comprend qu’en l’agitant devant ses yeux, par exemple, ses yeux perçoivent. Ils sont à la recherche de la perception.

 

C’est là qu’il faut leur tendre la main, non pas pour leur supprimer cette stimulation -  voudriez-vous qu’ils ne voient plus ? – mais pour leur apprendre ce qu’on peut faire d’autre avec la vue.

 

Vous vous savez de manière « innée » que la vue sert à voir. Eux l’apprennent.

 

Et il faut savoir le leur apprendre.

 

Oui, je sais, c’est beaucoup de travail. D’autant qu’il fait faire cela quasi avec tous les sens.

 

Mais, au final, la plus belle des récompenses c’est lorsqu’ils comprennent que les yeux servent aussi à vous voir et qu’ils vous voient. Eux vous voient vraiment. Ce regard là, vous ne l’oubliez jamais.

 

Pour les comprendre, il y a des gestes qui n’ont besoin que d’un autre regard, pas le leur, le nôtre.

 

arentree0904.jpg

 

 

Je souhaite à tous les enfants, y compris à nos enfants un peu différents une très bonne rentrée ...

 

            ...   et à tous mes lecteurs une heureuse fin d’été.

 

 

 

 

06:21 Publié dans Autisme - école - inclusion | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.