25/08/2009

L'autisme au centre des définitions...

"Autiste (...) c'est une différence. Et il y a une différence entre différence et handicap", François, syndrome d'Asperger.

 

 

 

1_1179934210_autiste.jpg"Depuis qu'il est acquis que l'autisme n'est plus une maladie mentale, c'est-à-dire n'est pas un état transitoire, altérant un état auparavant normal et susceptible de guérir par un retour à cet état antérieur, il est généralement admis que l'autisme est un handicap. On entend par ce terme, selon la définition de l'OMS, une déficience entraînant une limitation d'activité et de participation sociale. Cette déficience, dans le cas de l'autisme, comporte duex aspects. L'un est ce qui définit la personne comme autiste plutôt que non autiste - son diagnostic. celui-ci limiterait spécifiquement la participation à l'activité sociale. L'autre est le rang de performence que la personne occupe par rapport à d'autres personnes autistes, qui la définit comme d'intelligence normale ou comme porteuse d'une limitation intellectuelle. Dix ans de recherche sur la cognition des personnes autistes sans déficience intellectuelle, l'évaluation clinique de plusieurs centaines de ces personnes, la collaboration professionnelle avec quelques-unes d'entre elles, nous ont conduit à passer d'une conception de l'autisme comme handicap à l'autsime comme différence et à remettre en question profondément en cause la place de la deficience intellectuelle dans l'autisme."

 

Laurent Mottron, L'autisme: une autre intelligence

07:57 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.