11/09/2009

Le PECS fait enfin ses premiers pas chez nos voisins et chez nous, c'est pour quand ?

L’école Saint-Dominique de Neuilly veut donner une lueur d’espoir aux enfants autistes
 
    Elle a un joli nom : "classe soleil". C’est une expérimentation lancée depuis cette rentrée à l’école Saint-Dominique de Neuilly, dans le but d’apporter une lueur d’espoir à des enfants autistes. Ils seront six enfants*, de 3 à 4 ans, à être scolarisés selon la méthode PECS. Pour Picture Exchange Communication System : système de communication par échanges d’images.

"Ces enfants ne parlent pas, explique Yves Riquet, le coordinateur de l’institution Saint-Dominique. Il s’agit donc de remplacer la communication orale par un échange de pictogrammes."

L’école Saint-Dominique de Neuilly veut donner une lueur d’espoir aux enfants autistes - PECS 02
PECS 02
PECS 01

      En schématisant, "l’enfant qui veut un verre d’eau va chercher une image de verre d’eau et la donner à un adulte pour que celui-ci lui en apporte un", comme l’explique Julie Tuil, représentante de PECS en France. Un système de communication qui paraît simple résumé ainsi mais nécessite un long processus de familiarisation, cette communication n’étant absolument pas naturelle pour les autistes.

"La méthode PECS a été créée en 1985 aux Etats-Unis par le psychologue Andy Bondy et l’orthophoniste Lori Frost, qui ont combiné leurs domaines d’expertise. C’est la première fois que cette méthode est appliquée en France", poursuit Julie Tuil.

La classe de Saint-Dominique fera l’objet d’une expérimentation sur trois ans, sous le contrôle de l’hôpital Robert-Debré (Paris 19e), de l’Education nationale et de l’Enseignement catholique. "L’hôpital Robert-Debré essaie de montrer que l’autisme est un problème neurologique. Plus on le prend tôt, plus il y a de chances que les enfants inventent dans leurs cerveaux de nouveaux circuits pour communiquer", plaide Yves Riquet.

La "classe soleil" devrait recevoir une inauguration officielle en décembre, selon PECS France, le temps que les participants trouvent leurs marques. Pour encadrer les six enfants, ils seront six adultes : une enseignante, deux assistantes maternelles, deux stagiaires de l’Ecole des psychologues praticiens et un auxiliaire de vie scolaire.

 

 

Source: http://www.neuillyjournal.com/fr/photos/vie-publique/2009...

07:10 Publié dans Autisme - approches éducatives | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | Pin it! |

Commentaires

Bonjour,
Merci pour l'info.
Le PECS a en effet du mal à rentrer en Suisse. Cependant, comme tous les ans, PECS FRANCE organise une formation de 2 jours à cette méthode pour les parents et pro à Berne.
Pour plus d'information, PECS FRANCE : +33143590688

Écrit par : Florian HOURI | 11/09/2009

Les commentaires sont fermés.