31/10/2009

Mon père, aujourd’hui

On reçoit tous un bagage de savoir être de ses parents, de ses proches, de ses amis. Mon père, travailleur infatigable, travailleur du silence, à l’ombre de tous, persévérant poursuivant comme seul but celui de nourrir sa famille, m’a transmis le goût du travail bien fait, pour soi et pour l’autre. Simplement, parce que c’est un homme simple. Je comprends aujourd’hui, lorsque je le vois sur son lit d’hôpital lutter (ou peut-être plus) contre la Noire Glorieuse, que cette simplicité a comme force le sens de la valeur, le sens du principe auxquels les opinions des uns et des autres n’ont pas force de loi.

On reçoit tous un bagage, celui que mon père m’a transmis et que je garde comme un don précieux est celui de savoir écouter pour entendre, concilier sans faux compromis pour construire.

Je t’aime papa. La Noire Glorieuse n’aura de gloire qu’à voler l’âme d’un homme droit, elle s’en enrichira. En attendant, c’est à ton chevet, l’arme au poing –celle du cœur- que je lutte pour toi, comme je lutte, au quotidien, pour faire comprendre à l’autre, celui qui ne sait pas encore, la richesse de profiter du vivant de la différence de chacun.

 

06:32 Publié dans Pensée du jour | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | Pin it! |

Commentaires

Merci de la part de tous les vieux pères qui se sentent honorés par votre témoignage, même s'il s'adresse intimement et spécifiquement au vôtre.

Écrit par : Mère | 31/10/2009

Très bel hommage.

Grazie di averlo condiviso.

Cordialement

(o_o)

Écrit par : Loredana | 31/10/2009

Encore une fois, vous touchez juste, avec un texte dont la simplicité est comme un voile de pudeur sur la profondeur du ressenti. Merci.

Écrit par : hommelibre | 31/10/2009

Merci pour ce message qui me touche profondément, mon père est parti le 31 janvier
il y a cinq années pour d´autres cieux...et depuis il n´a jamais été aussi présent, à travers ce qu´il aimait faire et partager, marcher, lire, photographier
la nature et ceux que l´on aime, écouter...chanter...etre silencieux et doux...
et que je me vois agir, dans la reconnaissance...
En prière avec vous.

Écrit par : aurore | 01/02/2010

Les commentaires sont fermés.