28/11/2009

Le sens de faire un PEI

L’éducation structurée

 

Il est fondamental que les parents puissent comprendre l’autisme, et ainsi les difficultés de leur enfant pour devenir les parents-thérapeutes, dans la mesure de leurs possibilités, de leurs disponibilités.

L’éducation, la prise en charge proposée doit être au service de l’enfant, de chaque enfant en particulier. Ce n’est pas à l’enfant à s’adapter à une prise en charge qui ne correspond pas à son besoin.

Les professionnels doivent adapter la prise en charge au niveau de l’enfant (évaluation) en fonction d’un projet éducatif individualisé.

 

pep3.jpgLes principes d’évaluation systématique de l’enfant se retrouvent dans le PEP-3, Psycho-Educativ-Profile, qui met en évidence les profils d’apprentissage et dont les résultats permettent d’établir le projet éducatif individualisé.

Ces principes fondamentaux sont le garant de rigueur et de sérieux, évitant les dérapages possibles de l’ordre « pas assez » ou « trop ». C’est la garantie pour el professionnel de contrôler ses objectifs, de réajuster son intervention auprès de l’enfant, et surtout d’avoir le plaisir de constater les progrès de façon beaucoup plus claire que les comptes-rendus trop vagues qui peuvent s’appliquer à n’importe quel enfant, n’importe quelle année : « il mange mieux, des progrès dans le contact, participe plus aux activités… », l’année suivante : « beaucoup de progrès dans la nourriture, aime particulièrement dessiner, moins de stéréotypies… ».

 

Le professionnel, comme le parent, a besoin de la satisfaction de n’avoir pas « travaillé » en vain ou pour si peu, ce qui d’ailleurs pas forcément le cas mais plutôt qu’il n’a aucun moyen pour le vérifier. En ce qui concerne les parents, cela les aide à mieux comprendre leur enfant, à se rendre compte que s’il a beaucoup de difficultés, il a aussi des potentialités à exploiter. Le parent retrouve un certain optimisme, l’avenir parait moins sombre et le quotidien présente une quantité infinie d’opportunités d’apprentissage.

 

Ces évaluations permettent de situer le niveau d’exigence pour ne pas décourager l’enfant par des tâches trop difficiles, cela permet d’éviter les situations d’échec, frustrantes décourageantes pour lui et pour les professionnels et/ou parents.

Une des notions fondamentale dans la prise en charge des sujets atteints d’autisme est que tout doit être enseigné explicitement, tout doit être appris, activement.

 

 

27440100804530L.gifSource : Danièle Artuso, L’aide au très jeune enfant atteint d’autisme, Paris, AFD, 2005, pp 35-36.

Je vous conseille la lecture de l’intégralité de cet ouvrage bref, mais excellent.

07:58 Publié dans Autisme - traitements et interventions | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.