12/01/2010

Hausse de 57% des cas d'autisme infantile en quatre ans

 

Le CDC (Centres de contrôle et de prévention des maladies) a publié le 18 décembre son rapport sur la prévalence de l’autisme aux États-Unis qui indique que les troubles envahissants du développement touchent 1 % de la population américaine, soit un enfant de 8 ans sur 110 (données de 2006).

« Ce rapport vient confirmer ce que nous disons depuis des années sur la prévalence de l’autisme aux États-Unis et sur l’importance cruciale du diagnostic et de l’intervention précoce. Pour la première fois, le gouvernement reconnaît la hausse des cas d’autisme et l’impact que ce trouble peut avoir sur les individus, leur famille et leur communauté, explique Lee Grossman, président et chef de la direction de Autism Society. Une question demeure toutefois : jusqu’à quand les familles devront-elles attendre avant de bénéficier de services appropriés et à vie? »

Ce rapport formule un certain nombre de conclusions importantes :

• Si l’augmentation de la prévalence s’explique en partie par le raffinement des diagnostics, une véritable hausse ne peut pas être exclue. Le rapport souligne en outre que « il conviendra de travailler à mieux comprendre les interactions de facteurs génétiques et environnementaux complexes à l’origine de symptômes entrant dans le spectre de l’autisme ».
• Les diagnostics restent trop tardifs. En 2006, la moyenne des diagnostics chez les enfants ne survenait que cinq mois plus tôt qu’en 2002, soit encore bien trop tard par rapport aux années pendant lesquelles l’intervention précoce se révèle la plus efficace (En 2002, les enfants recevaient leur diagnostic entre l’âge de 53 et de 66 mois en moyenne; en 2006, l’âge moyen au diagnostic se situait entre 50 et 60 mois.) Les auteurs du rapport estiment que la persistance d’un tel retard nécessite une réflexion des pouvoirs publics car il est essentiel que « les enfants bénéficient d’une intervention précoce optimale. »
• Les cas d’autisme sont 4,5 fois plus élevés chez les garçons que chez les filles. Les taux de prévalence sont respectivement de un pour 70 chez les garçons et de une sur 315 chez les filles.
Il convient de noter que l’étude n’inclut pas les cas d’autisme chez l’adulte ni chez les enfants de plus de 8 ans; or, il peut arriver que le diagnostic survienne plus tard, notamment chez les Asperger, pour lesquels l’âge moyen au diagnostic est de 11 ans.
Le rapport du CDC arrive à des conclusions similaires à celles de l’étude du ministère de la santé américain, publiée en octobre 2009 et qui indiquait que le taux de prévalence était de un sur 91.


http://www.autismspeaks.org/press/cdc_autism_prevalence_1_in_110.php

10:43 Publié dans Autisme - chiffres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.