06/02/2010

Organisation et Fonctionnement de l'enseignement spécialisé

Situation initiale

Dans le domaine de l'organisation et des prestations au bénéfice des enfants et jeunes à besoins éducatifs particuliers ou handicapés, un certain nombre d'évolutions contextuelles sont en court, ayant des implications sur l'enseignement spécialisé. Parmi ces changements figurent principalement l'acceptation en 2004, en votation populaire, de la réforme de la péréquation financière (RPT) qui a conduit au transfert de la Confédération vers les cantons de la responsabilité formelle, juridique et financière de la scolarisation spéciale des enfants et des jeunes (de 0 à 20 ans). Sous l'égide de la CDIP, un concordat intercantonal sur la pédagogie spécialisée a été élaboré. Il définit l'offre de base en matière de pédagogie spécialisée que chaque canton signataire est tenu de proposer, seul ou en collaboration avec d'autres cantons. Sur le plan cantonal genevois, toute une série de mutations ayant des implications plus ou moins directes sur l'enseignement spécialisé sont également en cours ou envisagées. Ces nombreuses évolutions rendent nécessaire une refonte de l'organisation et des prestations de l'enseignement spécialisé et de l'appui pédagogique sur le plan cantonal. Un mandat ad hoc a ainsi été donné avec les objectifs mentionnés ci-dessous.

Objectifs

Concevoir une nouvelle organisation cantonale de l'enseignement spécialisé.

Clarifier les missions, les rôles et les responsabilités des institutions concernées.

Favoriser la collaboration et les interactions entre l'enseignement ordinaire et l'enseignement spécialisée.

Optimiser les ressources éducatives et thérapeutiques affectées à l'enseignement spécialisé.

Améliorer la lisibilité et la compréhension par tous les acteurs internes et externes des processus d'appui et d'orientation des élèves.

Etat de situation en janvier 2009

Mars 2008 : 1er rapport intermédiaire.

Eté 2008 : demande d'un audit à PriceWaterhouseCoopers.

Rentrée 2008 : 22 recommandations de PWC sur la gouvernance et les processus.

Septembre 2008 : désignation du comité de pilotage et de l'équipe projet.

Novembre 2008 : rendu du 2e rapport intermédiaire, qui intègre les 22 recommandations de PWC - instauration du groupe de pilotage

Novembre 2008 adoption par le Grand Conseil du PL 9865-A (C 1 12).

Décembre 2008 : rendu du 2e rapport intermédiaire, qui intègre les 22 recommandations de PWC - instauration du groupe de pilotage.

Décembre 2008 adoption par le Grand Conseil du PL 10353-A autorisant le Conseil d'Etat à adhérer à l'accord intercantonal sur la collaboration dans le domaine de pédagogie spécialisée
(C 1 08.0).

Prochaines étapes
  • Mise en place d'une direction de l'enseignement en charge des élèves à besoins spécifiques articulée avec l'enseignement ordinaire.
  • Clarifier les missions, les rôles et les responsabilités dans le domaine de l'enseignement spécialisé.

 

Source: http://www.ge.ch/dip/priorites/10/fonctionnement_enseigne...

 

 C'est dans le cadre de cette réforme de l'enseignement spécialisé qu'il faut réussir à définir le terme de "spécialisé", spécialisé en quoi? Aborde-t-on de la même manière une personne avec un retard mental qu'une personne malvoyante ou une personne avec autisme ? La réponse coule de source: clairement c'est NON!

Si des stratégies éducatives peuvent être utiles aux uns comme aux autres et des échanges de "méthodes" envisagées, il est EVIDENT qu'il faut être capable de traiter le handicap dans sa SPECIFICITE, ce d'autant plus si le "remède" à ce handicap, comme c'est le cas pour l'autisme, passe ESSENTIELLEMENT par l'EDUCATIF!!!!!

Pour l'autisme, l'éducation est LA "thérapie" , d'où la nécessité de mettre en oeuvre dans cette réforme de l'enseignement génériquement appellé "spécialisé"  des mesures SPECIFIQUES pour les personnes avec autisme. Il s'agit -en somme- de penser à un enseignement spécialisé EN AUTISME, pour lequel il existe des formations et à partir duquel des filières devront être élaborées.... il y a du travail, certes, mais du travail qui répondra à un besoin, plus à une réalité.

 

05:22 Publié dans Autisme - politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.