07/03/2010

Autisme/handicap mental: ciel que les préjugés ont la vie longue!

L'autisme N'EST PAS UN HANDICAP MENTAL.  C'est un handicap qui correspond à des critères recensés dans le DSM-IV et le CIM 10 communément regroupés dans ce qu'on nomme la triade: 1/ déficit de la communication, 2/ déficit dans les interactions sociales, 3/ comportements répétitifs et intérêts restreints.

Par contre, la personne avec autisme peut avoir une handicap mental ASSOCIE.

Voici une étude de 2003 (Fombonne) qui a déjà éclairci la situation et réglé le vieux débat -vraiment surranné - entre handicap mental/autisme. Ces chiffres doivent être revus aujourd'hui.

"Aussi, le niveau d'intelligence des personnes atteintes d'autisme est très variable. Selon la même étude de Fombonne, l'handicap mental est ainsi réparti dans la population des personnes avec autisme :

  • 40 % souffre d'un handicap mental sévère à profond

  • 30 % souffre d'un handicap mental léger à modéré

  • 30 % n'a pas d'handicap mental dont une petite partie est douée d'une intelligence supérieure (syndrome d'Asperger). Cependant, il apparaît que le nombre de ces dernières soit largement sous-estimé. "

D'après les dernières études du Prof. Mottron (2008) les personnes ayant un trouble envahissant du développement sans déficience mentale s'élève à 50% !

Ainsi, il sagit de tenir compte de TOUTES ces réalités et de s'appuyer sur TOUTES les forces qui peuvent aider les familles selon les situations rencontrées.

L'association TED-autisme Genève répond aux questions relatives à la problématique des TED et de l'autisme, quel que soit l'âge ou le degré d'autisme!

L'association Insieme-Genève apporte son soutien aux personnes qui ont un handicap mental, y compris les personnes qui ont donc un autisme et un handicap mental associé.

Les professionnels en charge d'une personne  avec autisme disent qu'au niveau de l'accompagnement, il faut AVANT TOUT tenir compte de l'autisme, parce que l'autisme suppose un FONCTIONNEMENT différent qu'il faut être apte à décoder, et ensuite du retard mental qui suppose une lenteur dans les apprentissages SPECIFIQUES que l'on aurait mis en place.

 

Les parents peuvent donc s'adresser, selon les cas, aux deux associations qui -chacune- apportera ses connaissances et ses compétences dans l'un ou l'autre domaine. C'est ce qu'on appelle de la collaboration et du vrai soutien pour les familles dans le désarroi.

 

 

12:53 Publié dans Autisme - alors ça bouge ou pas ? | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.