15/04/2010

Un portrait plus précis du cerveau

Un scan du cerveau

Photo: iStockphoto (archives)

Des travaux réalisés aux universités de Montréal et McGill ont permis, pour la première fois, de combiner deux techniques d'imagerie cérébrale afin de tracer un portrait plus détaillé et plus précis du cerveau des personnes autistes.

Cette démarche analytique laisse voir des différences structurelles dans certaines aires du cerveau et fournit des indications importantes sur ce trouble envahissant du développement. Elle pourra être utilisée pour détecter des marqueurs permettant un traitement et des stratégies thérapeutiques précoces.

"Les résultats [...] nous permettent de faire des interprétations plus assurées au sujet des différences structurelles du cerveau qu'on observe chez les autistes." — Dre Krista Hyde

L'autisme touche environ une personne sur 166, mais sa prévalence augmente constamment au Canada.

Les personnes qui développent ce trouble présentent des difficultés avec l'interaction sociale et la communication. Ils se referment régulièrement dans des comportements répétitifs, entraînant l'isolement et des problèmes psychiques.

À ce jour, des différences dans la structure du cerveau ont été associées à l'autisme, mais les recherches ne concordent pas.

Selon les chercheurs montréalais, la double démarche analytique permet d'observer en détail les différences dans des zones du cerveau impliquées dans les principales caractéristiques de l'autisme, comme la communication sociale et les comportements répétitifs.

Leur nouvelle méthode donne ainsi une mesure directe de la matière grise. L'analyse a permis d'observer des différences dans la matière grise dans des régions du cerveau liées à l'interaction sociale et à la communication, mais aussi dans des régions jouant un rôle dans les comportements répétitifs et dans le comportement empathique.

En outre, les travaux ont permis de constater une augmentation de la matière grise dans le cortex visuel des autistes et, pour la première fois, dans le cortex auditif primaire.

"Nous pensons que les augmentations de l'épaisseur du cortex visuel et auditif pourraient avoir un lien avec l'affinement de la perception visuelle et auditive chez les autistes." — Dre Krista Hyde

 

Source: http://www.radio-canada.ca/nouvelles/sante/2010/04/14/001...

05:39 Publié dans Autisme - recherches (médicales) | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | Pin it! |

Commentaires

Espérons que ça va faire avancer la recherche et qu'ils pourront aider nos enfants plus efficacement!

Écrit par : Danièle | 15/04/2010

Les commentaires sont fermés.