10/05/2010

Autisme et emploi : le job coaching pour l’aider à communiquer

Comment compenser les déficiences des adultes autistes sur le plan des compétences sociales et de la communication pour leur permettre de trouver un emploi ? Le job coaching, méthode anglo-saxonne d’accompagnement des personnes handicapées au travail, a été testé par le centre de ressources autisme (CRA) de Limoges. Les explications de Charles Durham, psychologue et formateur.

« L’expérience nous prouve que les difficultés d’intégration professionnelle des adultes autistes ne sont pas liées à leurs aptitudes professionnelles – la majorité est capable de travailler –, mais à leurs lacunes en termes de compétences sociales, explique Charles Durham, psychologue et formateur. Or, la vie en entreprise suppose des relations de travail avec des supérieurs hiérarchiques et des collègues. Sans accompagnement, ce contexte est peu compréhensible et très imprévisible pour la personne autiste.

Ne pas laisser les incompréhensions s’accumuler…

Le job coach intervient en amont pour évaluer les aptitudes du salarié, ainsi que les besoins du poste et son environnement physique et socio-affectif (disposition du bureau, personnalité des collègues). À partir de ces données, il procède à une adaptation matérielle afin de faciliter le bon déroulement des tâches à accomplir : des schémas écrits ou imagés, la mise en place de paravents pour éviter la proximité, etc.

Une fois la prise de poste effective, le job coach répond à chaque difficulté relationnelle lorsqu’elle se présente. Objectif : ne pas laisser les incompréhensions s’accumuler. Sur les dix-sept salariés autistes suivis à Limoges entre 2006 et 2007, huit ont trouvé un emploi durable. Même si les temps d’accompagnement sont dégressifs, le job coach intervient autant que nécessaire auprès de l’adulte autiste. »

 

Combien de nos adultes sont dans des institutions alors qu'ils pourraient, par le biais d'un coach (formé à l'autisme), avoir une vie active comme vous et moi  ? La personne autiste reste autiste sa vie durant et sa vie durant a besoin, parfois de simples aménagements, parfois d'avantage de soutien, pour continuer son parcours dans la société. Pourquoi toujours réfléchir en terme d'ateliers protégés ? Pourquoi ne pas réfléchir en terme d'intégration ? Le job-coaching se pratique à Genève, interrogeons-nous maintenant sur qui et combien en sont bénéficiaires.

06:48 Publié dans Autisme et monde du travail | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.