25/03/2011

ECOLE : Les enfants autistes ont besoin d’apprendre, comme les autres

 

Priorité à la scolarisation et à l’éducation, c’est le thème de cette nouvelle campagne, lancée à l’occasion de la Journée mondiale de l’Autisme du 2 avril 2011, par le Collectif Autisme qui rassemble les 5 fédérations d'associations de parents d'enfants autistes les plus représentatives en France. Car aujourd’hui, seuls 20 % des jeunes autistes bénéficient d’une scolarisation en milieu ordinaire et souvent dans des conditions aléatoires alors que la Loi Handicap de février 2005  pour l'égalité des droits et des chances, reconnaît le droit à la scolarisation pour les personnes handicapées.

Affiche_autisme_école.jpg 

La Loi Handicap de février 2005  reconnaît à tout enfant porteur de handicap le droit d’être inscrit dans l’école la plus proche de son domicile, qui constituera son « établissement de référence ». Elle garantit la « mise en place des moyens financiers et humains nécessaires à la scolarisation en milieu ordinaire des enfants, adolescents ou adultes handicapés». Par ailleurs, le Conseil d’État juge, en avril 2009, que les difficultés particulières que rencontrent les enfants handicapés ne les privent pas du droit à l’éducation, qui est garanti à chacun, quelles que soient les différences de situation, et ne font pas obstacle au respect de l’obligation scolaire, qui s’applique à tous.  Mais la réalité est toute différente.

Actuellement, seuls 20 % des jeunes autistes bénéficient d’une scolarisation en milieu ordinaire mais souvent dans des conditions aléatoires avec des temps de scolarisation souvent partiels, des déficiences dans la formation des auxiliaires de vie scolaire, en bref, avec un accompagnement précaire...

Les mêmes objectifs dans l’éducation de l’enfant autiste que pour n’importe quel enfant : Le Collectif rappelle que les objectifs dans l’éducation de l’enfant autiste sont fondamentalement les mêmes que pour n’importe quel enfant : développer au maximum ses capacités pour qu’il devienne un adulte épanoui et autonome, socialement adapté et capable de s’assumer…Car l’éducation permettra à l’enfant autiste, comme aux autres enfants, de se préparer à la vie et d’intégrer ensuite la société dans les meilleurs conditions possibles.

Chez l’enfant autiste, l’éducation a aussi une dimension « thérapeutique » car elle peut contribuer à réduire les symptômes autistiques et améliorer certaines difficultés fondamentales d’apprentissage. Elle peut s’organiser ainsi en « traitement », proposé le plus tôt possible. Plus le « traitement éducatif » est précoce, plus il sera efficace, compte tenu de la malléabilité du cerveau du jeune enfant. Les enfants autistes sont souvent capables d'apprendre, mais il leur faut un cadre très structuré et des outils adaptés pour acquérir les mêmes compétences que les autres enfants. 

Le Collectif Autisme rassemble les 5 fédérations d'associations de parents d'enfants autistes les plus représentatives en France : Asperger Aide France, Autisme France, Autistes sans Frontières, Sésame Autisme et Pro Aid Autisme.

 

 

 

Flyer à disposition: click here

 

 

 

Source: http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualite-s...

 

 

En France, cela bouge et en Suisse ? Savez-vous combien d'enfants autistes sont scolarisés dans notre pays, en Romandie, dans notre Canton? Pas de chiffres, pas de statistiques (qui tiennent compte aussi du pourcentage de l'intégration).

 

 Et lorsqu'ils sont intégrés, savez-vous dans quelles conditions? Quel soutien, quelle logistique, quel d'appui, quelles compétences ? Où sont les chiffres? 

 

L'enfant autiste doit souvent être comme les "autres" pour accéder à la classe... du coup, il doit se débrouiller avec ses propres moyens, faute de moyens pour l'accompagner, le seconder, l'aider.

 

beihn ouais juste qu'il n'est pas comme les autres... sinon il ne serait pas autiste... Cela me semblait pourtant évident. Il faut donc bien que l'environnement s'adapte à lui, avec les justes compétences et les juste moyens,  et non lui à l'environnement. C'est ce qu'on appelle intégration, me semble-t-il. 

 

A quand un débat en Suisse romande sur ce thème ?

 

06:39 Publié dans Autisme - école - inclusion | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.