06/04/2011

Χύτραι

     

Χύτραν ὀστρακίνην καὶ χαλκῆν ποταμὸς

 

κατέφερεν. Ἡ δὲ ὀστρακίνη τῇ χαλκῇ ἔλεγεν· Μακρόθεν

 

μου κολύμβα, καὶ μὴ πλησίον· ἐὰν γάρ μοι σὺ προσψαύσῃς,

 

κατακλῶμαι, κἂν ἐγὼ μὴ θέλουσα προσψαύσω. Ὅτι

 

ἐπισφαλής ἐστι βίος πένητι δυναστοῦ ἅρπαγος πλησίον

 

παροικοῦντι.

 

Vous ne connaissez pas le grec ? Pas grave. Il y a toujours des moyens d'apprendre. Ce sont ces moyens que nous offrons aux personnes avec autisme, parce que pour elles, notre quotidien, c'est comme si on leur parlait tout le temps en grec (une variante du chinois).

Ce qui est vrai c'est que pour aider les personnes avec autisme il faut soi-même connaître un peu de grec. Sinon comment fournirions-nous les bons moyens pour entrer en communication avec elles ?

C'est cela que j'appelle être formé.

Et vous savez ce qui me fait le plus plaisir, c'est qu'un de mes amis Aspergers me disait l'autre jour: "vraiment chouette ce texte (en me soumettant le texte ci-dessus), tous les politiques devraient en connaître la morale". Ouahoo, il a bien appris le grec, lui!

Et vous savez quoi? Je trouve qu'il a raison. C'est un texte plein de bon sens.

 

11:22 Publié dans Autisme - politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | Pin it! |

Commentaires

... (^‿^)

Écrit par : hommelibre | 06/04/2011

;-)....

Écrit par : Marie-Jeanne | 06/04/2011

Les commentaires sont fermés.