29/01/2012

Première formation continue en autisme de Suisse romande

Le Service de la formation continue de l'Université de Fribourg, en partenariat avec l'Ecole d'Etudes Sociales et Pédagogiques de Lausanne et l'association autisme suisse romande, remettra le 31 janvier 2012 les premiers "Certificate of Advanced Studies" (CAS) en autisme.

 

Pour la première fois en Suisse romande, un certificat d'études avancées porte spécifiquement sur les troubles du spectre de l'autisme, un ensemble d'affections qui entraîne d'importantes difficultés pour les personnes concernées. Le cerveau de la personne autiste n'est pas programmé comme celui de la personne ordinaire ou de celle qui présente une incapacité intellectuelle. Il fonctionne différemment et non uniquement de façon ralentie. Il comporte donc des spécificités que les professionnels doivent comprendre pour développer leurs interventions, un peu comme on apprend le langage des signes ou le braille.

Cet apprentissage nécessite un programme structuré, solide et sérieux. En présentant la compréhension actuelle de ces troubles, en exerçant les moyens récents d'évaluation du fonctionnement de ces personnes et les manières d'intervenir pour leur permettre la meilleure adaptation possible à notre environnement, ce certificat en autisme est le garant d'un accompagnement spécifique et professionnel.

La première volée de cette formation s'est achevée avec succès puisque, le 31 janvier 2012, 24 professionnels de qualité recevront ce diplôme.

 

Contact: Evelyne Thommen, Professeure de Psychologie, evelyne.thommen@unifr.ch

Pour tout renseignement d'ordre organisationnel: Service de la formation continue, Université de Fribourg, 026 300 73 49, formcont@unifr.ch, www.unifr.ch/formcont

 

07:35 Publié dans Autisme - Romandie - Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | Pin it! |

Commentaires

je me permets cette phrase célèbre,plus vous chercherez et moins vous trouverez.Elle m'est apparue lors de recherches sur le pourquoi du comment et ne menant souvent qu'a son propre vécu et celui de nos ancêtres,ce qui m'a fait réfléchir plus longuement
.L'autisme d'hier était le résultat de la méconnaissance et du peu de temps qu'avaient les gens pour se concerter,entre deux conflits mondiaux et les familiaux y'avait de quoi se taper la tête contre les murs.Alors pourquoi tant d'autisme en Chine,le chiffre est époustouflant par son empleur,serait-ce par trop de conaissances intellectuelles,à force de vouloir faire trop bien ,celui -ci dit-on est souvent l'ennemi du bien
Je me souviens d'une enfant autiste,enfant d'un médecin de famille qui lui a décidé en commun accord avec son épouse /et peut-être aussi en accord avec son beau -frère psychiatre /d'élever leur 4me enfant comme les autres même plus sévèrement ,de fait cet enfant est devenue une enfant comme les autres n'ayant jamais eu davantage que ses frères et soeurs. Elle est devenue adulte,une magnifique jeune fille et laborantine,avait-il su avant d'autres comprendre qu'en surprotégeant cette fillette ,cette dernière aurait plus de difficultés à surmonter les épreuves de la vie et elle en eut beaucoup alors que ses frères et soeurs eux ont appréhendé beaucoup plus difficilement la mort de leurs parents
Ou parceque étant la dernière elle était déjà plus détachée face a ce qui lui arriverait.On sait l'autiste posséder un 6me sens peut-être est-il plus apte à se détacher du moment vécu et plus apte aussi à affronter l'inconnu se détachant très vite de ceux qui souvent se font beaucoup trop de mauvais sang pour lui ou elle,être parent n'a jamais été facile et encore moins avec les handicapés de toutes sortes et les divorces n'auront rien changé bien au contraire car devoir confier son enfant en mains étrangères cela sonne comme un rappels de faits extrêmement douloureux et mal vécus par beaucoup d'autres

Écrit par : lovsmeralda | 29/01/2012

Les commentaires sont fermés.