02/03/2013

Intégration/inclusion: la Suisse à la traîne...

  • Aux USA, depuis la loi IDEA de 1975, les élèves handicapés sont scolarisés avec les autres ; ils bénéficient de prises en charges spécialisées dans les locaux de l'école, dans des classes dédiées, une partie du temps scolaire, et sont en classe ordinaire le reste du temps ; ceci concerne aussi les handicaps cognitifs et mentaux qui en France mènent tout droit à l'IME.

  • en Italie, lorsqu'un élève avec un handicap est inscrit dans une école, l'effectif de la classe est divisé par 2 afin de permettre à l'enseignant de gérer le surcroit de travail, et de plus un enseignant spécialisé est affecté en supplément dans la classe

  • en Belgique ou au Canada existent des classes ou écoles spécialisées pour les élèves avec autisme, que l'on pourrait comparer à des CLIS en France ; la différence majeure est que dans ces pays les élèves passent facilement de ces classes spécialisées aux classes ordinaires, voire partagent leur temps entre école spécialisée et école ordinaire, en fonction de leurs progrès ; en France l'affectation en CLIS ou en IME est dans 90% des cas un aller simple.

     

    Pour lire l'intégralité de l'article: 

    http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/autisme-ambition-enseigner-131261
     
     
    En Suisse ? 
     
    Plus de 90% de nos enfants ne sont pas en milieu ordinaire et ils ne bénéficient pas non plus de programme scolaire reconnu dans le milieu spécialisé. Double peine...

    On fomente une révolution ou les autorités vont enfin se saisir du problème sur un plan national ?

    En attendant, les parents payent de leur poche la scolarité de leur enfant...pour pouvoir leur en offrir une ! Et ils payent leurs impôts aussi .... 

    Vous avez dit : "droit à l'instruction publique ?" ahahahahaah très rigolo. 


     
     

06:11 Publié dans Autisme - école - inclusion | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.