20/08/2014

L'école inclusive pour les enfants autistes n'existe pas

Le DIP a édité une brochure sur les mesures pour les enfants autistes depuis plus d'un an. Pour les personnes qui souhaiteraient en prendre connaissance, voir ici.

Retardée dans sa diffusion à la rentrée précédente, elle va sans doute (enfin) être distribuée plus largement cette année aux enseignants de l'école obligatoire et post obligatoire.

Cette brochure donne une bonne information aux enseignants.

Le seul problème est que tout ce qui y est préconisé est destiné à des enfants autistes qui ont besoin d'un accompagnant pour franchir le cap de la socialisation. Or, il n'y a pas d’accompagnants prévus par le DIP. Le PROBLEME est là.... nulle part ailleurs.

Qu'on cesse de nous dire que nos enfants ne peuvent ou ne veulent être parmi leurs pairs....ils VEULENT être parmi eux, mais en ayant les bons outils pour communiquer avec eux!

Je rappelle que le problème majeur des enfants autistes est le traitement de l'information sociale. Pour leur permettre de décoder l'environnement social, ils ont besoin d'outils spécifiques. Il faut donc des assistants à la vie scolaire (on peut leur donner un autre nom...) formés  aux TSA pour leur fournir ces outils. Il faut imaginer que ces outils sont comme un fauteuil roulant pour les personnes qui ont un handicap physique. Sans ce dernier elles ne pourraient se déplacer...eh bien pour nos enfants, sans ces outils ils ne peuvent bien communiquer ! C'est pourtant simple à comprendre...

Il n'est donc pas vrai qu'il y a des solutions pour les enfants autistes pour la rentrée. Et ce n'est pas parce qu'une classe accueillant que 7 élèves verra le jour (les TSA concernent 1% de la population...je vous laisse faire le compte de combien d'enfants sont concernés.... en tout cas pas 7) que le DIP peut être rassurant vis-à-vis des familles...

D'ailleurs qui s'interroge de combien d’heures effectives chacun des enfants de cette classe de transition fera véritablement d'heures d'intégration dans une classe dite ordinaire ? 2h par semaine...4h ? Au mieux 8h ? Ceci n'est pas une politique inclusive!

Genève doit rendre des comptes au comité des droits pour les enfants en fournissant des réponses pour octobre 2014 et passera devant le comité en janvier 2015. Genève doit expliquer sa politique inclusive spécifiquement pour les enfants autistes. Qu'inventera-e-elle ?

Cette politique n'existe pas ! Il faut que le DIP la mette VERITABLEMENT en place. Et je ne vois pas comment il est possible de mettre en place une vraie politique inclusive pour les enfants autistes sans créer un plan directeur (ou donnez-lui un autre nom...)  qui en planifie les étapes, le contenu, les budget etc...Ce plan sera par la force des choses transversal et concernera plusieurs Départements...

C'est en ayant une vision globale du problème (de la petite enfance à l'âge adulte) qu'il sera possible de cesser la politique actuelle du RAFISTOLAGE qui est très dispersive en moyens humains et financiers et au final peu efficace. C'est seulement en ayant une vision d'ensemble qu'on créera ENFIN une vraie solution pour nos enfants.

Cette solution dépend de la capacité politique à créer un vrai plan d'action.

Je l'affirme: ce ne sera que de cette manière que l'Etat fera des vraies économies (c'est une argument qui prime pour lui) et que la dignité de nos enfants (c'est un argument qui prime pour les familles)  leur sera rendue  !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10:21 Publié dans Autisme - alors ça bouge ou pas ? | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | Pin it! |

Commentaires

Madame, merci pour votre texte qui dit la vérité. Je viens de lire l'article d'une page entière sur la rentrée scolaire dans le Tribune de Genève de ce jour (20/08/2014) et il n'y a que 5 misérables lignes à la fin de la page sur l'école inclusive et le mot handicap n'est même pas écrit. De qui se moque-t-on? Le combat des familles d'enfants handicapés et à besoins particuliers sera acharné car rien n'est gagné. Pas de réflexion ni d'inclusion scolaire véritable mais de la poudre aux yeux.

Écrit par : Albrecht Priscilla | 20/08/2014

L'Etat alloue son budget à d'autres enfants venus d'ailleurs qu'il considère infiniment plus prioritaires que les enfants suisses autistes. De plus, vous et vos enfants n'avez pas faits preuve jusqu'ici de la moindre capacité de nuisance vis-à-vis de l'Etat. Vous êtes parfaitement dociles, disciplinés, polies et vous acquittez de vos impôts à l'heure. Comment pouvez-vous espérer représenter un enjeu pour les politiques? Croyez-vous encore au Père Noël? Dans 1500 ans vos successeurs continueront à aller à "l'abattoir" tandis que vos os blanchiront sous terre.

Écrit par : Anonyme | 20/08/2014

@Anonyme,

Bah oui, dans 1500 ans, nos os auront même fini de blanchir sous terre ;) Mais ceux de nos technocrates aussi.

Est-ce une raison pour ne pas se rebeller contre une injustice ?

Cette dame pourra mourir tranquille, en toute sérénité. Elle aura mené son combat. Peu pourront en dire autant. Qu'en est-il du vôtre de combat ?

Écrit par : Jmemêledetout | 24/08/2014

Les commentaires sont fermés.