29/10/2014

WANTED

Combien d'années doivent donc encore passer avant que ne soient respectés les droits de nos enfants ?

 

Le  monde politique s'interroge sur la légitimité de l'accession à l'école pour les enfants avec un handicap, alors que le droit l'affirme depuis longtemps.  Il est étrange de vivre dans un monde où les mécanismes de simple gouvernance prennent le dessus sur la question humaine.  Triste charpente.

 

De quoi veulent-ils bien parler ces gouvernants ? De la légitimité de la dignité de nos enfants ? Ils considèrent peut-être que cela est un progrès par rapport au temps où ils débattaient de savoir si nos enfants étaient humains ou pas.  Triste constat.

 

Je n'ai aucun doute sur l'humanité de mon enfant, ni sur sa dignité aujourd'hui bafouée au quotidien. C'est de cette triste réalité que les politiques devraient discuter. Ils devraient discuter non pas de la légitimité de leurs droits, mais de savoir pourquoi aucune politique n'a été pensée pour appliquer le droit.

 

Nous vivons dans un Etat qui est hors la loi et qui s'en défend. Nos enfants n'ont pas tort. Aucun homme dont les droits fondamentaux sont bafoués ont torts.  Ce sont les personnes qui doivent se charger de les appliquer et qui ne le font pas qui ont tort.

 

 

WANTED: homme ou femme politique qui osera  affirmer les droits humains et les faire appliquer envers et contre tout, sans céder à la logique de l'instant, ni  au compromis malveillant, ni à la raison qui n'est même pas d'Etat.

 

WANTED: homme ou femme politique qui fera primer le principe à la contingence, qui fera du principe le vecteur du changement de la contingence.

 

Il faut être vaillant pour cela, intègre et si humble. 

 

WANTED: homme ou femme politique vaillant/e, intègre et humble.

 

 

 

Et nunc reges, intelligite  ...  erudimini, qui judicatis terram 

09:44 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.