Autisme - outils pédagogiques

  • AUTISME : venue exceptionnelle ce jour de Mme Garcia Winner à Genève

    Michelle-Garcia-Winner.jpgMichelle Garcia Winner est une spécialiste de renommée mondiale dans le domaine des compétences sociales en lien l’autisme.

     

    Elle est à l’origine du concept de « Social Thinking », la pensée sociale.

    En 1998, elle créée aux USA sa clinique privée et écrit  de nombreux ouvrages dont l’objectif est d’outiller les parents et les intervenants travaillant avec toutes les personnes ayant des difficultés avec la pensée sociale, dont nos enfants autistes.


    Selon Mme Garcia Winner, la pensée sociale est la capacité de l’individu à comprendre ses propres pensées, ses émotions et ses intentions, ainsi que celles des autres qui lui permet d’interpréter de façon adéquate une information.

    La personne fait ensuite appel à ses habiletés sociales pour y répondre, c’est à dire à sa capacité d’adapter son comportement en fonction de la situation et de sa connaissance des personnes impliquées dans la situation.

    Alors comment se manifeste cette pensée sociale à la maison, à l’école ?  Comment la comprendre et trouver les bons appuis pour aider nos enfants, nos élèves ?

    Aujourd’hui, à l'Université de Genève, nous nous réjouissons d’en apprendre plus sur la formule désormais consacrée de :

    • je sais
    • je sais que je sais
    • je sais que tu sais 
    • je sais que tu sais que je sais

     

    Bonne conférence à tous !

     

    Marie-Jeanne Accietto

    www.autisme-ge.ch

     

    ----------------------------------------------------------------------------------------------

    Conférence- formation  organisée par autisme suisse romande:

    samedi 27 mai de 9h00 à 17h00, Université de Genève

    La Pensée Sociale durant la journée à l’école et à la maison

     

    Contenu:

    Les personnes avec autisme présentent souvent des difficultés à réguler leurs émotions et à interagir socialement. Les interactions sociales sont très différentes selon l'âge.

    Cette journée abordera les concepts, frameworks et stratégies pour mieux comprendre l’apprentissage des habiletés sociales. Il s’agira de découvrir les règles sociales implicites, les changements de codes sociaux à travers les âges et d’aborder l’importance de la résolution de problème dans les interactions sociales. Mme M. Garcia Winner expliquera comment apprendre de nouvelles compétences, comment les enseigner et les mettre en œuvre dans un environnement tel que les classes inclusives. Ces stratégies s’adressent prioritairement à des enfants et adolescents verbaux avec de bonnes compétences cognitives. Elle démontera également l'importance de l'aide des pairs.

    La formation sera traduite de l’anglais au français.

     

     

    Infos:

    https://www.autisme.ch/activites/formations/formations-proposees-par-autisme-suisse-romande/866-la-pensee-sociale-durant-la-journee-a-l-ecole-et-a-la-maison

  • La formation des enseignants devrait être au centre du dispositif de l'inclusion scolaire...

    Comment cela se fait-il qu'ailleurs les guides pour accompagner les enfants avec un TSA en classe pullulent et qu'ici à Genève, on se pose encore la question de savoir si leur place est en classe ?

     

    Combien de retard voulons-nous encore cumuler avant de se mettre sérieusement au travail ?

     

    Combien de génération d’enseignants vont encore ignorer ces guides parce que personne, au niveau de la formation, ne les connaît et donc ne les présente ? !

     

    D'ailleurs qui est vraiment formé à Genève pour donner des formations dans ce domaine ?

     

    Je m’inquiète (légitimement, je pense) de savoir qui assurera, le 22 janvier prochain, la formation de l'atelier TSA, organisée par le DIP  et destinée  aux enseignants. Aucune réponse sur le sujet...

    http://edu.ge.ch/beph/spip.php?article62

     

    Pourtant, la formation des enseignants est la principale clé du succès de l’inclusion scolaire pour nos enfants. Peut-on s'improviser formateur dans ce domaine ? 

     

    Il n'y a pas à Genève de filière de formation dans le domaine de l'autisme...donc il n'y a pas de formateurs.... Ceux qui œuvrent à Genève ont tous une formation acquise à l'étranger ou dans le cadre des formations assurées par autisme suisse romande (et évidemment il n'en faut pas une pour se prétende formateur...)

     

    Pourquoi un tel niveau d'amateurisme dans ce domaine dans notre Canton ? Qui est garant de quoi ?

    Dans quel autre domaine accepterait-on qu'on désigne quelqu'un comme "spécialiste- formateur" sans que ce dernier n'ait fait un cursus de formation spécifique et ait de l'EXPERIENCE dans ce domaine ????

    C'est pourtant exactement ce qui arrive à Genève dans le mode de l'autisme !

     

    On se voit proposer des gens sans quasi aucune formation sérieuse comme "formateur". Mais que vont-ils apprendre à leur audience ? Où et la conscience professionnelle ?

     

    Il ne suffit pas d'avoir envie de bien faire (ce qui est respectable), mais il faut aussi des compétences pour bien faire (ce qui est préférable).

     

    Ce qui est évident dans n'importe quel autre domaine ne l'est pas dans le domaine de l'autisme, pourquoi ? Accepterait-on qu'un enseignant de l’ordinaire du premier cycle, par exemple, n'ait aucune formation dans le domaine de la pédagogie de la petite enfance ? J'imagine que cela n'est pas possible. Alors comment peut-on accepter que des "formateurs" œuvrent officiellement dans le domaine de la formation en autisme sans avoir eux-même de formation spécifique (acquise dans des filières de formation certifiante) ?

    Il faut cesser le rafistolage dans le domaine de l'autisme et il faut cesser l'amateurisme ! Nous avons besoin de gens vraiment formés pour, à leur tour un jour, former correctement les futurs professionnels de l'éducation.

     

    En attendant ce jour, voici un guide téléchargeable gratuitement à l’attention des enseignants de l’ordinaire...très utile ;-) :

     

    J’accueille un élève ayant un trouble du spectre autistique dans ma salle de classe. Guide pour le personnel de la salle de classe ordinaire. Ici

     

    Et je rappelle qu'Autisme Genève a offert des jeux éducatifs qui sont disponibles dans deux ludothèques du Canton: les Grottes et Prêts-Ludes. N'hésitez pas à les emprunter pour vos élèves :-))

     

    Infos:

    http://www.autisme-ge.ch/?page_id=5530

     

    Bon travail à tous avec nos enfants :-)

     

     

     

  • Des ebooks pour aider les enfants autistes

    L’année dernière, le projet Azahar (voir aussi infra) se développait en Espagne, qui visait à utiliser les nouveaux outils numériques pour contrer l’autisme ou du moins en calmer les symptômes.

    Ainsi, différentes applications ont été développées spécialement destinées à un public autiste. Elles permettaient de calmer les crises d’angoisses par des activités palliatives qui requéraient la concentration des sujets, mais également d’aider les jeunes autistes en difficultés d’apprentissage. Aujourd’hui, cette idée a fait son court et parmi d’autres, les lecteurs ebook font partie de ces nouveaux médicaments technologiques.

    Un ebook par jour éloigne le médecin pour toujours ?

    Bien que l’autisme soit très difficilement définissable et présente des symptômes différents pour chaque individu, l’une des caractéristiques les plus fréquentes consiste en une hyper-sensibilité du sujet. De ce fait, l’appréhension de l’environnement scolaire est parfois difficile pour un enfant autiste. Il se sentira constamment agressé par la multiplicité des bruits, des odeurs et des mouvements, ce qui peut l’angoisser, voire le faire souffrir physiquement.

    Ainsi, l’usage de lecteurs ebook dans des classes de maternelle, a engendré une progression des élèves autistes, notamment dans l’apprentissage de la lecture. En effet, selon
    Good e-Reader, il permet à l’élève de s’isoler de cet environnement violent pour se concentrer sur l’outil de lecture. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, cela s’avère très stimulant.

    La sobriété apaisante du numérique

    D’autre part, la sécheresse de la mise en page, le peu d’images et l’absence de couleurs vives sont apaisants pour l’enfant. Et avec les logiciels de lecture, les élèves peuvent écouter une voix électronique lire le texte, mais à tout moment ils peuvent appuyer sur pause ou diminuer le volume.

    On attend donc beaucoup de ces nouveaux outils qui s’adaptent involontairement à l’éducation des enfants autistes. Non seulement ces derniers sont particulièrement efficaces, mais de plus ils coûtent bien moins cher que le matériel spécialisé qui était utilisé jusqu’alors.

    Quelles autres fonctions inconnues les ebooks vont-ils dévoiler ?

    Source: http://www.actualitte.com/actualite/24681-ebooks-autisme-apprentissage-lecture-numerique.htm

     

    -------------------------------------------

    Projet Azahar : des outils numériques au service des autistes

    Depuis un an, une équipe de chercheurs espagnols de l’Université de Valence élabore une série d’applications pour téléphone ou PC adaptées aux autistes. Un projet inédit en Europe, baptisé Azahar, et soutenu par la fondation Orange.

    L’azahar, c’est la fleur d’oranger en espagnol. Une petite corolle blanche connue pour sa pureté, sa fragrance fruitée et ses effets relaxants. Le projet Azahar, dirigé par Javier Sevilla, chercheur du groupe « Autisme et difficultés d'apprentissage » de l’Université de Valence, a donc un objectif clair : adoucir la vie des autistes en réduisant leurs angoisses à travers de nouveaux outils numériques. « Les enfants autistes arrivent à manipuler un téléphone à écran tactile ou un ordinateur. La difficulté est plus de créer des applications qui leur soient adaptées pour qu’ils communiquent et qu’ils s’amusent », explique Javier Sevilla.

    L’universitaire s’entoure d’une équipe associant informaticiens, dessinateurs industriels, psychologues et éducateurs. « Parce que chacun a une vision différente et peut apporter sa pierre. » En 2009, la fondation Adapta voit le jour. Elle sert d’interface entre le groupe « Autisme et difficultés d’apprentissage » et d’éventuels mécènes. « Il n’est jamais facile de trouver des fonds. Mais la fondation Orange a tout de suite aimé nos idées et a accepté de nous financer à 100% », poursuit-il.

    « Des améliorations au quotidien »
     
    Après un an de travail, le projet Azahar est arrivé à mi-parcours. Sur les dix applications qui doivent être livrées, déjà cinq ont été mises au point. Parmi elles, Tic-tac, un logiciel qui permet aux autistes d’appréhender le temps qui passe. « Une minute, une heure… La majorité d’entre eux ne sait pas ce que cela représente, commente Javier Sevilla. Ils sont anxieux quand il faut attendre l’heure du repas et qu’ils ont faim, par exemple. Avec Tic-tac, le temps apparaît sous différentes formes sur l’écran: une horloge, un sablier ou une barre de progression. Ils se concentrent sur les pictogrammes et cela les calme. »

    L’équipe Azahar travaille auprès de huit autistes encadrés par des associations de familles. « Et nous constatons des améliorations au quotidien. Surtout moins de crises d’angoisse », s’enthousiasme Gerardo Herrera, président de l’association Autisme Avila. C’est le cas de Maria Jesus dit Chusi, 32 ans, la sœur de Gerardo et la doyenne du groupe. « Chusi ne sait pas utiliser un Ipod ni un magnétophone mais avec l’application Musique, elle peut aujourd’hui écouter les chansons qu’elle aime et enregistrer sa voix ou la mienne. Ça lui a changé la vie ! »

    Les cinq applications existantes sont téléchargeables gratuitement sur le site du projet Azahar : http://www.proyectoazahar.org

    Les applications Azahar ont été traduits en français et en anglais grâce au soutien de la Fondation Orange et seront disponibles sur le site web en janvier 2011.

    Contacts :
    Javier Sevilla : azahar@autismo.uv.es
    Gerardo Herrera : (+0034) 924 22 80 96 ou (+0034) 616 02 92 33   informate@autismoavila.org

     

    Source: http://www.blogfondation.orange.com/index.php?post/2010/11/04/Projet-Azahar-%3A-des-outils-num%C3%A9riques-au-service-des-autistes

  • Intervenir auprès de groupes d'enfants présentant un trouble du spectre de l'autisme

    Cible : professionnels de l'autisme.

    intervenirautistes.jpgDans cet ouvrage, les auteures préconisent une approche transdisciplinaire de l’animation de groupes d’enfants présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA). Elles y proposent des solutions concrètes aux diverses situations que sont amenés à rencontrer au quotidien les professionnels, les animateurs et les adultes accompagnateurs de ces enfants dans leurs séances d’intervention.
    Les notions théoriques sont illustrées par de multiples études de cas. On propose quarante activités conçues en trois niveaux de difficulté correspondant aux besoins et aux capacités des enfants et permettant de suivre leur progrès dans sept sphères de développement.
    Plusieurs fiches reproductibles sont fournies en vue d’offrir aux animateurs de l’équipe transdisciplinaire des outils pour :


    - prendre en compte les besoins de chaque enfant et déterminer pour chacun d’eux des objectifs spécifiques à atteindre ;
    - planifier et animer des séances d’intervention ;
    - mesurer les progrès des enfants ;
    - faire un retour sur leurs interventions dans le but de les améliorer.


    Voilà donc un outil de référence précieux pour tous les orthophonistes, ergothérapeutes, physiothérapeutes, psychologues, travailleurs sociaux, psychoéducateurs, enseignants, éducateurs et intervenants qui oeuvrent auprès de groupes d’enfants présentant un trouble du spectre de l’autisme, de même que pour leurs parents et leurs proches, qui sont vivement encouragés à participer à cette démarche transdisciplinaire.

     

    Commnder l'ouvrage: http://www.autismediffusion.com/PBSCCatalog.asp?ItmID=6890135

  • Donneriez-vous ce genre de fiche à votre enfant ?

    Fiche : Jouer au basket ball

    Je joue au basket dans un gymnase. Au jeu de basket, il y a deux équipes qui jouent l’une contre l’autre. Mon équipe doit faire passer le ballon dans le panier qui est défendu par l’équipe adverse. L’équipe adverse doit faire passer le ballon dans le panier que mon équipe défend. L’équipe qui gagne est celle qui a marqué plus de paniers que l’autre.

    Quand la partie commence, si je suis sur le terrain, je peux faire plusieurs choses :
    - Si un de mes coéquipiers a le ballon, je peux essayer de me placer loin de mes adversaires pour qu’il me fasse une passe. Il est possible que mon coéquipier ne me passe pas le ballon même si je suis loin d’un adversaire.
    - Si j’ai le ballon et que je veux me déplacer avec lui, je dois faire rebondir le ballon au sol sans l’arrêter, cela s’appelle le dribble.
    - Si je dribble et que je m’arrête, je dois passer mon ballon, je ne peux plus repartir, sinon je commets une faute qui s’appelle la « reprise de dribble ».
    - Si je me trouve assez près du panier, je peux essayer de lancer le ballon pour le faire passer au travers du filet par le dessus. Je peux aussi passer le ballon à un de mes coéquipiers.
    - Si un joueur de l’autre équipe a le ballon, je dois l’empêcher de tirer au panier sans toucher le joueur.

    Les élèves aiment jouer au basket car ils aiment essayer de marquer des paniers. Si je marque un panier, si je prends un ballon à un adversaire, si je fais une passe à mes partenaires, ils sont contents.

    Source: http://inclusion.free.fr/spip.php?article17&_pdf

    ---------------------------------------

    J'imagine que la réponse à ma question est plutôt: "Non"

    basket.jpg

     

     

     

    Eh bien si vous aviez un enfant avec autisme, vous auriez répondu: "Oui" !

    Pour nos enfants il n'est pas évident que le basket comporte 2 équipes, que les paniers servent à y lancer le ballon et que lorsqu'on marque, on est content et qu'on manifeste donc sa joie (parfois en criant).... toutes ces choses sont évidentes pour les enfants neurotypiques, mais trop implicites pour nos enfants. Il faut le leur dire !!!!

    La pédagogie des enfants avec autisme consiste essentiellement à rendre EXPLICITE tous les implicites, toutes NOS évidences.

    C'est cela comprendre la différence, l'accepter...  et je trouve plutôt beau l'idée d'expliciter tous nos non-dits pour créer le sens d'un vrai lien.

     

     

     

     

     

  • Autisme et pédagogie

     Ailleurs, on réfléchit déjà depuis longtemps sur la pégagogie pour les enfants avec autisme... pourquoi ne pas collaborer avec ces unités hautement qualifiées et apporter également notre expérience, nos réflexions ?

    Sous la direction de Christine Philip, une équipe de l'INS HEA de Suresnes travaille depuis plusieurs années à la collecte et à l'analyse de situations pédagogiques concernant de jeunes autistes. Ce site présente pour un certain nombre de disciplines le fruit de ces travaux.





    Aymeric au travail

     

    Le site

       

    Si la preuve a été faite que les enfants avec autisme étaient « éducables » et si l’on dispose désormais d’outils et de méthodes pour les éduquer, il n’en est pas de même pour ce qui est de la scolarisation de ceux qu’il convient de considérer désormais comme des « élèves », comme la Loi du 11 février 2005 nous y engage. Force est de constater que la littérature est pour l’heure peu abondante sur ce sujet. Il existe en effet très peu de recherches dans le domaine proprement pédagogique susceptibles de donner aux enseignants des pistes de travail.



    C’est en partant de ce constat qu’un groupe de travail s’est mis en place depuis quelques années à l’INS HEA (Ex CNEFEI) pour développer des recherches action dans ce domaine. En effet en tant que Centre de Formation et de Recherche de l’Education nationale devenu depuis peu Universitaire, chargé de former des enseignants spécialisés travaillant dans le champ du handicap et de promouvoir des adaptations pédagogiques, il nous a semblé que ce travail était de notre ressort. Ce groupe s’est d’abord mobilisé pour répondre à une commande du Ministère de l’Education nationale de constituer un « guide handiscol » pour les enseignants. Ce guide devrait voir le jour à l’automne prochain. Mais nous nous sommes dits qu’il ne fallait pas en rester là et se contenter de recommandations générales mais essayer de mettre à disposition des enseignants des outils de travail, des analyses de situations, des témoignages de praticiens et de personnes directement concernées par ce handicap. C’est ce à quoi nous nous engageons dans ce site à travers les différentes rubriques proposées.


    Pour constituer ce groupe de travail, il a été fait appel à des professeurs de discipline, c'est-à-dire à des professionnels compétents dans un champ disciplinaire donné car il nous a semblé que pour construire des adaptations pédagogiques, il fallait à la fois avoir la maîtrise de sa discipline et aussi bien comprendre le fonctionnement autistique. C’est le cas des collègues qui font partie de ce groupe :

    • Thierry Bourgoin, Professeur d’EPS à l’INS HEA
    • Geneviève Dutillieux, Professeur de Mathématiques à l’IUFM de Basse Normandie
    • Daniel Jacquet, Enseignant spécialisé en Informatique à l’INS HEA
    • Patrice Renaud, Professeur de Technologie, Economie et Gestion à l’INS HEA, qui est aussi notre webmestre
    • Patricia Sigwalt, Professeur d’Arts plastiques à l’INS HEA
    • Magali Viallefond, Professeur de Musique à l’INS HEA


    Avec ces professionnels qui font partie du comité de pilotage de ce site, nous souhaitons construire un réseau de personnes ressources à qui nous demanderons de nous aider à alimenter ce site pédagogique. Ainsi Agnès Woimant, parent et responsable d’association a travaillé avec nous à la mise en place de ce site ainsi que Carole Maignan, Enseignante spécialisée à la Clis autisme rue Titon à Paris et Lionel Monbrison enseignant spécialisé à l’UPI du collège Octave Gréard.

     

    Ce site est amené à se développer. Il comporte un certain nombre de rubriques qui sont présentées ci-dessous. Comme tous les sites il évoluera dans les mois qui viennent en fonction des remarques et des propositions de ses utilisateurs.


    Christine PHILIP, Professeur à l’INS HEA et Responsable des formations « Autisme ».

     

    Source: http://sites.google.com/site/scolarisationautistes/